notre petite planete

Nos beaux villages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nos beaux villages

Message  mesange le Sam 21 Avr - 16:50

Nos beaux villages

Une émission de télé m’a permis de découvrir 3 beaux villages français. Chaque année, ils attirent de très nombreux visiteurs. Mais lorsque la saison touristique s’achève, les ruelles se vident, les boutiques ferment et le temps semble s’arrêter… Alors, pour faire vivre leur village toute l’année, des passionnés s’engagent et redonnent un véritable élan à ces villages.

- Villefranche de Conflent dans les Pyrénées Orientales,
- Barfleur, dans le Cotentin (Manche),
- Verteuil sur Charente (Charente).

Villefranche de Conflent est une cité médiévale fortifiée, située au pied du Canigou, classée parmi les plus beaux villages de France. Elle compte environ 240 habitants. Elle est située dans le Pyrénées Orientales. Le Conflent est un ancien comté catalan, appartenant à l'Espagne au moyen âge. Bâtie au 11ème siècle, la ville fut dès sa naissance protégée par des remparts, afin de lutter contre les sarrasins, toujours dangereux. Ces remparts furent renforcés par Vauban en 1679. Ils ont été bien conservés. La ville fut rattachée au royaume de France par le traité des Pyrénées en 1659. La cité est construite en marbre rose, et se trouve au confluent de la Têt et du Cady. Le cafetier du village, ainsi que son père, assure l'animation du village, et la gestion des visites du fort.







La courtine et les remparts

Le Fort Libéria, construit par Vauban en 1680, figure au patrimoine mondial de l’Unesco. L’accès à ce fort se fait par un escalier souterrain. Depuis sa hauteur, on peut admirer en toute sérénité les vallées environnantes et face à lui le majestueux Canigou. Le magnifique souterrain avec ses marches de marbre rose et sa voûte de pierres taillées descend jusqu’à la cité sur une dénivellation de 180m. On le surnomme souterrain des mille marches en faisant allusion au nombre de marches de cet édifice. Depuis le village on peut gagner également le fort par une navette 4x4. Il servit de prison pour quelques femmes, notamment après l'affaire des poisons.


L'église romane St Jacques se trouve au centre de la ville de Villefranche-de-Conflent, sur la place principale, bien à l'abri derrière les remparts qu'elle jouxte. L'église St Jacques érigée en 1095, est réputée pour son magnifique portail roman du XIIe siècle en marbre local.


Deux passionnées ont relancé la fabrication d’espadrilles catalanes, selon la tradition, recouvertes de toile à larges rayures, souvent aux couleurs catalanes.

Les 25 et 26 juin 1959, quelques séquences (marché de Légorie, Porte d'Espagne, place de l'Eglise, berges du Cady) du film Le Bossu d'André Hunebelle avec Jean Marais, Bourvil et Sabrina Selman étaient tournées dans la cité.

Située dans les Pyrénées orientales, la place forte de Mont-Louis est édifiée à partir de 1679 par Vauban. Cet ensemble fortifié venait ainsi en complément de Villefranche-de-Conflent, afin de verrouiller le passage des Pyrénées. Construite en deux ans, à plus de 1600 mètres d’altitude sur un terrain granitique, la place forte s’adapte parfaitement à la géographie du site. Cas rare, l’ensemble des échauguettes, toutes les portes à pont-levis, les deux églises et les deux puits ont été conservés intacts depuis le XVIIe siècle. Jusqu’à aujourd’hui, la citadelle a conservé sa vocation militaire.

Grande classique des Pyrénées Orientales, l'ascension du pic du Canigou peut s'effectuer depuis plusieurs points de départ. Dans tous les cas, pour effectuer une boucle (et non faire l’ascension en aller-retour), il faut prévoir 2 jours. Le sommet est surmonté d’une croix ou flotte un drapeau Catalan (quand il n’est pas arraché par le vent). De nombreux visiteurs laissent un petit quelque chose sur cette croix, même des maillots de rugby ! La vue est superbe. La Méditerranée à l’est, la frontière Espagnole au Sud et un nombre incroyable de sommets vers l’Ouest. L’été, la foule au sommet peut être importante, d'où l’intérêt de commencer tôt le matin.


Une belle tradition : Pour la fête de la Saint Jean, une flamme conservée toute l’année au Castillet à Perpignan est portée au sommet du Canigou, à 2784m. A minuit, elle est régénérée avec des fagots venus de tous les villages catalans. Un relais de coureurs descend le feu du pic à l'aide de lampes tempêtes, et transmettent ainsi " la flamme du Canigou " aux villes et villages. La flamme est partagée ensuite entre les cantons. Les enfants de Cerdagne et du Haut Conflent, en costume catalan, viennent la récupérer.

A ne pas manquer, surtout pendant l'été (quand un wagon découvert est mis en place), la ligne de Cerdagne et son train jaune, parfois appelé "canari", est une des fiertés des Catalans. Mise en activité en 1909, elle relie Villefranche de Conflent à Bourg-Madame et Latour-de-Carol aux confins des Pyrénées-Orientales, de l'Espagne et d'Andorre sur 62km à travers des paysages sublimes. Elle dessert (entre autres) Mont-Louis, Font-Romeu Saillagouse ou Err. Au départ à 427m d'altitude, le Canari monte à 1592m arrivé à Bolquère, la plus haute gare de France. Des locomotives chasse-neige sont utilisées si besoin. La ligne compte 19 tunnels (le plus long fait 380m), 2 viaducs classés monuments historiques : le viaduc de Fontpédrousse (viaduc Séjourné) et le Pont de Cassagne (pont Gisclard, par ailleurs le seul pont ferroviaire suspendu de France encore en service). Il faut être parmi les premiers afin de prendre place dans le wagon découvert, une expérience fantastique. Prévoir un petit coussin pour les fesses !



Saint Martin du Canigou est une abbaye située en plein cœur de la montagne sur le territoire de Casteil, à 1055m d'altitude, construite à partir de 1005.

La grotte des Grandes Canalettes, située à 300 m de la cité médiévale, est surnommée le Versailles souterrain.

Nous quittons ces paysages magnifiques, pour une ville complètement différente, mais aussi chargée d'histoire.


Barfleur (Manche)

Le photographe Jérôme Houyvet est originaire de Barfleur, spécialisé également dans les sports de glisse, et bien connu dans la Manche. Il a parcouru le Cotentin, appareil photo en main et attaché à une aile de paramoteur, et a survolé le panorama du Cotentin : Barfleur, le phare de Gatteville, Saint Vaast la Hougue.

Barfleur est une commune française, située dans le département de la Manche et la région Basse-Normandie. C'est une station balnéaire du Cotentin.
Avec un territoire ne couvrant que 60 ha, elle est la plus petite commune du département de la Manche. Elle compte environ 700 habitants.
Barfleur fait partie des plus beaux villages de France grâce à la richesse de son patrimoine.


Du passé médiéval de la cité, il reste les maisons de la Cour médiévale Sainte-Catherine (XVème siècle), le délicieux Jardin des Augustins. L’église Saint Nicolas, campée sur un promontoire rocheux et entourée de son cimetière marin veille sur le port. et renferme un mobilier remarquable. L'église, construite au XVIIème au XIXème siècle, présente un clocher de forme carrée et sans flèche. Elle contient notamment une très belle toile : une"visitation" de l'école flamande du XVIème siècle classée monument historique.. Derrière l’église, on peut jouir d'un point de vue exceptionnel sur la pointe de Barfleur et le Phare de Gatteville.

Les maisons anciennes de granit gris aux toits de schiste bleutés rythment les 2 rues principales en dessinant de belles perspectives. A signaler l’Ancien Couvent des Augustins (XVIIIème) et la Chapelle de la Bretonne avec ses magnifiques vitraux.

Principal port du vieux royaume anglo-normand au Moyen-Age, Barfleur est une cité à taille humaine où il fait bon flâner à l'heure du retour des pêcheurs. Consacrée par le tourisme culturel, c'est aussi le point de départ historique des fameux « Chemins de Saint-Michel » et de la route des Plantagenêt, dynastie issue du Royaume d'Anjou qui, pendant plus de trois siècles, régna sur la Blanche Albion.

En 1066, la Duchesse Mathilde fait construire à Barfleur « la Mora », le drakkar qui emmène son époux Guillaume le Conquérant à la conquête de l’Angleterre. Dès lors, Barfleur devient le port principal de la Normandie jusqu’au Moyen Age et la plupart des Ducs de Normandie et Rois d’Angleterre y passent pour regagner leur royaume anglais. Havre de prédilection pour les rois anglo-normands, Barfleur fut pendant le moyen-âge le premier port de la côte normande.

Ancré sur le flanc oriental du Cotentin, à son extrémité nord-est, ce charmant port de pêche est assurément l'un des plus pittoresques de la Manche. Son ouverture vers l'Angleterre et l'Europe du Nord en fait une escale opportune et pratique pour les petits voyages en mer. S'il reste un port d'échouage, son accès est facilité par un sas d'entrée. Le plaisancier désireux de se rendre sur les îles anglo-normandes (Aurigny, Guernesey, Jersey, Sercq) ou dans les ports du Calvados et de Seine-Maritime, trouvera cet ancrage idéal.

Aujourd’hui ce port d’échouage vit au rythme des marées et des saisons de pêche. Il tire ses principales ressources de la pêche : la Blonde de Barfleur est une moule sauvage recherchée, réputée pour sa finesse, mais homards, crustacés, crevettes et bars y sont tout aussi réputés. La moulière naturelle du port abrite aussi la doyenne nationale des stations de sauvetage en mer (crée en 1865). Cette décision s'explique par le danger que présente la Pointe de Barfleur. Certains sauveteurs ont sacrifié leur vie pour porter secours aux marins en péril. Depuis 1997, « L'Amiral Tourville », un canot flambant neuf se trouve à l'entrée du port, au milieu des bateaux de pêche, prêt à intervenir en cas d'alerte.
Durant la saison estivale des bateaux de plaisance viennent se mélanger aux bateaux de pêche.

Dans les proches parages, le sémaphore et l'imposant phare de Gatteville, deuxième de France par sa hauteur vous retiendront par l'atmosphère d'une rude beauté qui les entoure. Mais, sur le quai, ne manquez surtout pas la débarque des poissons, séquence incontournable qui donnera tout son attrait à votre séjour. La visite du Centre de Débarque complètera votre approche par son apport pédagogique.

Le phare de Gatteville est situé sur la pointe de Barfleur, dans le département de la Manche (50). En 1774, sous Louis XVI, un premier phare de 25 mètres de hauteur fut construit. C'est en 1835 que fut allumé pour la première fois ce phare de 74,75 mètres. Il est le deuxième plus haut phare de France, et il est inscrit au titre des monuments historiques.




Saint-Vaast-la-Hougue est une commune française, située dans le département de la Manche et la région Basse-Normandie, peuplée de 2 091 habitants.

Situé sur la côte est du Nord-Cotentin, Saint-Vaast-la-Hougue abrite un port de plaisance.
À environ un kilomètre de la côte, l'île de Tatihou fait partie de la commune. Elle est accessible à pied à marée basse et un bateau amphibie assure une liaison régulière avec le port. Une tour y a été érigée en 1694 par Benjamin de Combes, élève de Vauban.

Au sud, le fort de la Hougue, aussi construit en 1694 par Benjamin de Combes, est devenu une base militaire ouverte une fois par an au public lors des journées du patrimoine.
Tout comme les grands chalutiers amarrés au port, les parcs à huîtres visibles à marée basse entre Tatihou et la côte témoignent de la prédominance de l'activité maritime à Saint-Vaast qui est le plus ancien bassin ostréicole de Normandie2.
Saint-Vaast-la-Hougue, berceau de l'huître normande, dispose de 250 hectares de parcs. L'huître de Saint-Vaast, bien connue pour son goût de noisette a conquis bien des palais. Abrité des vents d'Est, le port de pêche et de plaisance est actif tout au long de l'année.

Saint-Vaast-la-Hougue dispose d'un plan d'eau idéal pour la pratique des activités nautiques et de belles plages.

Après la fameuse bataille de la Hougue en 1692, l'élève ingénieur Benjamin de Combes, collaborateur de Vauban, construit en 1694, deux tours :
le Fort de la Hougue et le Fort de l'Ile Tatihou. Le fort de la Hougue est devenu une base militaire ouverte une fois par an au public lors des journées du patrimoine.

L'Ile Tatihou est aujourd'hui un site muséographique et touristique qui accueille environ 50 000 visiteurs par an.
Lors de votre visite, vous découvrirez le musée maritime, la tour Vauban, l'observatoire ornithologique, etc.
A proximité des plages du débarquement, Saint-Vaast-la-Hougue fut, en 1944, le premier port français libéré.

La chapelle des Marins, surmontée d'une statue de la Vierge, est située en face de la rade sur un rocher, tout en bordure de la Manche. C'est le cœur de l'ancienne église, démolie en 1864. Son abside circulaire romane date du XIe siècle. Elle est consacrée aux marins disparue en mer et de nombreux ex-voto et plaques rappellent a tous leurs souvenirs ..... La chapelle est très sobre. Quelques plaques de marbre en mémoire des disparus et un vitrail décoré d'éléments marins attirent l'attention et commémorent le souvenir de ces êtres chers. Une statue ancienne de Saint-Marcouf est également présente dans la chapelle.


Boucles de la seine
Toujours sur son aile volante, jérôme survole maintenant les boucles de la Seine

Le parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande représente une véritable bouffée d'oxygène pour la région situé entre les deux pôles urbains et industriels que sont Rouen et Le Havre.
Il doit son nom à sa position en bordure des boucles de la Seine. Ce vaste territoire de 81 000 hectares, façonné par le cours de la Seine, se compose de vergers, de forêts, de pâturages, de vallées, de coteaux et de plateaux.
Les Boucles de la Seine Normande abritent aussi un patrimoine culturel important. Châteaux, abbayes, bâti rural, fermes, manoirs et petites églises sont le reflet de l'histoire de cette région et de son développement.

Caudebec-en-Caux est un exemple flagrant de la richesse des lieux avec son église Notre-Dame (XVème siècle) qualifiée par Henri IV de "plus belle chapelle du royaume". C'est un chef-d'oeuvre de l'architecture gothique flamboyante avec ses murs en dentelle de pierre, sa balustrade qui règne au-dessus des tribunes, sa façade et ses vitraux sans oublier sa grande nef centrale et son orgue Renaissance. Il y a également un musée de la Marine de Seine qui évoque l'importance de l'activité fluviale, les tours d'Harfleur et des Fascines, la maison des Templiers (XIIème-XIIIème siècles) consacrée à l'histoire locale ainsi qu'une ancienne prison du XIVème siècle. Aux alentours se trouvent deux des trois abbayes du parc des Boucles de la Seine : l'abbaye de Fontenelle datant de 649 et l'abbaye de Jumiège fondée en 654.

Le Parc naturel régional des Boucles de la Seine Normande a favorisé la restauration des chaumières et lui a dédié un circuit touristique balisé à suivre en voiture, en moto ou en vélo : la « Route des Chaumières »
Sur un parcours de 53 kilomètres, la route des Chaumières vous permet d'approcher ces charmantes et typiques demeures normandes, isolées ou intégrées dans un village en Haute-Normandie. Autrefois la chaumière était la maison du paysan pauvre construite avec ce qu’il trouvait sur place : paille ou blé pour le chaume, bois pour l’ossature et de l’argile mélangée avec de la paille pour les murs…Aujourd’hui, la chaumière est devenue une maison de caractère, typique de la Normandie mais elle se fait de plus en plus rare. D’ailleurs beaucoup de chaumières deviennent des gîtes. Les chaumières sont appréciées pour leur histoire et leur aspect chaleureux et convivial.


L'histoire nous apprend que la Reine Marie-Antoinette qui souhaitait s'éloigner des contraintes de la cour, avec la nostalgie d'une vie plus rustique, commanda un hameau d'agrément, dépendance du Petit Trianon, située dans le parc du château de Versailles, en France. durant l'hiver 1782–1783. Autour d'un étang artificiel pour la pêche à la carpe et au brochet, l’architecte Richard Mique fit ériger douze chaumières à pans de bois, d'inspiration normande ou flamande,

Vieux-Port est un haut-lieu touristique de la vallée de la Seine, avec sa multitude de maisons à colombages. C'est un ancien port Gallo-romain de Titus-Portus. Ce village est très pittoresque, avec ses nombreuses chaumières et ses petites maisons groupées autour de la place de l'église.

En route pour mon troisième village.


Verteuil sur Charente

Verteuil-sur-Charente est une commune à l'ouest de la France, située dans le nord du département de la Charente et la région Poitou-Charentes. Elle compte 720 habitants. La commune s’est construite de part et d’autre du fleuve Charente. Son nom vient du latin Vertolium qui veut dire « Clairière des vertus »

Sébastien, guide qui assure la visite du parc du château, a restauré l’ancienne maison du régisseur, et a ouvert une boutique. Il est attaché au château par filiation, des membres de sa famille ayant travaillé au château.

Le château de Verteuil, occupe un emplacement stratégique sur la vallée de la Charente. C'est un magnifique château qui, par les souvenirs historiques qui s'y rattachent, et par les richesses artistiques qu'il renferme, est un des monuments les plus remarquables de la Charente. Il est inscrit aux monuments historiques depuis 1966. On ne visite pas, malheureusement.

La beauté naturelle du site a poussé la famille De La Rochefoucauld à construire l’un de ses châteaux sur le promontoire surplombant le fleuve.
En 1080, le château de Verteuil appartient déjà aux La Rochefoucauld. Le nom de cette très ancienne famille aristocratique vient depuis le Xe siècle d'un célèbre site castral angoumoisin, possédé par l'actuel duc.
Pendant la guerre de Cent Ans, le château de Verteuil joua un rôle important.
Le protestantisme fit à Verteuil d'assez nombreux adeptes.

Le roi Philippe VI y séjourne en 1332. À plusieurs époques d'illustres personnages reçurent l'hospitalité à Verteuil : le roi François Ier ayant autorisé l'empereur Charles Quint à traverser la France, ce dernier s'arrêta au château de Verteuil, où il fut l'hôte d'Anne de Polignac, veuve du comte François II; il fut extrêmement satisfait de la réception qui lui avait été faite.
En 1616, à son retour de Bordeaux, le roi Louis XIII logea également au château de Verteuil, avec les reines Anne d'Autriche, sa femme et Marie de Médicis, sa mère.

Le duc François VI de la Rochefoucauld, l'auteur des Maximes, prit une part active aux troubles de la Fronde contre Richelieu ; le château de Verteuil fut alors saisi par ordre de la Cour. Lorsque la paix fut rétablie, le duc recouvra la propriété du château, s'y retira et y vécut dans la retraite.

Le château, meublé et habité, est demeuré propriété familiale de la famille de La Rochefoucauld. Il appartient maintenant au comte Sixte de La Rochefoucauld-Estissac.

L'église paroissiale Saint-Médard, ancien prieuré, a été construite au XIIe siècle. Son style ? Roman, bien entendu. .Elle est classée monument historique au titre objet depuis 1908. Le tabernacle en bois sculpté, de style Louis XV et datant du XVIIIe siècle, est aussi classé monument historique au titre objet depuis 1938.
Elle abrite une Mise au tombeau attribuée au célèbre atelier du sculpteur de la Renaissance Germain Pilon. Cette œuvre fut commandée par Anne de Polignac, veuve du duc François de La Rochefoucauld, deuxième du nom pour la chapelle du château. Elle renferme une très impressionnante Mise au Tombeau en terre cuite polychrome du XVIe attribuée au sculpteur Germain Pilon qui a réalisé les tombeaux de plusieurs rois de France dont celui de François Ier. Les huit personnages, grandeur nature, composent une scène saisissante de réalisme et d'émotion. Commandée à l'origine pour la chapelle du château tout proche, fief des La Rochefoucauld, elle est classée Monument Historique depuis le 18 décembre 1969.
Le tabernacle baroque en bois sculpté, de style Louis XV et datant du XVIIIe siècle, est aussi classé monument historique au titre objet depuis 1938.
Trois visages d’angelots qui ornaient ce tabernacle ont été malheureusement volés.
La terrasse de verdure qui longe joliment la Charente est classée.

L'ancien couvent des Cordeliers, situé rue saint François sur une île de la Charente, construit dans la deuxième moitié du XVe siècle, appartient à une personne privée, et est inscrit monument historique depuis le 21 octobre 1970. Ce bâtiment du XVème, était le lieu de sépulture de la famille De La Rochefoucauld jusqu’à la révolution.

Au pied du château un magnifique moulin à eau toujours en fonctionnement. Celui-ci attire les amoureux des beaux sites. Il date du XVIème siècle !
Dominé par le château de la famille des La Rochefoucauld, il a choisi de garder ses fondations au frais ! Ainsi, perpétuellement les pieds dans l’eau, il déploie inlassablement ses roues à aubes pour broyer le grain offert généreusement par son ami, le meunier. François vous accueillera avec son large sourire et vous racontera, des étoiles dans les yeux, sa passion, son moulin comme personne d’autre. Vous découvrirez, à ses côtés, la roue à aubes entraînant la pignonnerie en fonte. Alors, immergé au cœur du processus, vous verrez les meules de silex en actions écraser le blé biologique et le transformer en farines incomparables.
Vous avez une petite fringale : Dirigez-vous vers la porte battante située à droite de la gigantesque « mécanique ». Vous entrez alors dans le restaurant-salon de thé du moulin. C’est de domaine de Marie-Ange, son épouse. Elle vous accueillera avec attention et délicatesse. Elle vous proposera pizzas, pains, brioches feuilletées, pâtisseries…. et autres spécialités du chef confectionnées avec passion et les farines du moulin!
Vous souhaitez vous désaltérer : La dame du moulin, vous proposera toute sorte de thés. Elle vous le servira, je dirai, à l’anglaise… Services à thé en porcelaine, petit pot à lait et sucrier… Le sucre de canne, les biscuits et la douce musique de fond viendront s’ajouter au plaisir de cette pause ressourçante.


La présentation de ces 3 villages m'avait passionnée, par leur riche patrimoine, leur passé historique prestigieux. Je voudrais pouvoir les visiter un jour.
J'espère que pour vous ce n'était pas trop ennuyeux, c'était un peu long, peut-être. Vous me direz ?

Bisous à tous.

























Dernière édition par mesange le Mer 29 Mai - 12:36, édité 56 fois
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

nos beaux villages

Message  cloe38 le Sam 21 Avr - 18:42

les marches du souterrain en marbre rose c'est la classe lolllllll est ce qu'il y a des photos ma mésange ? merci pour cet article, j'attends la suite lolllll bisous

cloe38

Messages : 144
Date d'inscription : 11/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos beaux villages

Message  victoria le Dim 22 Avr - 7:49


Ce village de Villefranche de Conflent m'a l'air superbe vraiment.

Je connais Fon-Romeu, mais pas ce village (comme quoi, on ne connaît jamais tout). Au vu de cette description, je le note pour une prochaine sortie Wink .

J'attends la suite avec impatience.

Merci ma Mesange de nous régaler ainsi.


Bisouuus
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Nos beaux villages

Message  mesange le Dim 22 Avr - 19:46

Patience les filles, elle arrive la suite, et même pour 2 autres villages, il y aura aussi des photos !
Contente que cela vous intéresse.
Bisous !
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos beaux villages

Message  victoria le Mer 25 Avr - 6:27


Ces villages sont superbes, et les photos magnifiques.

Il est certain que dès que le temps s'améliorera, j'irai me balader à Villefranche de Conflent, j'adore les vieilles pierres.

Ce village m'a l'air bien conservé, il me rappelle un peu Rocamadour (bâti au flanc de la montagne).

On ne lésinait pas à l'époque ! faire des marches en marbre dans un souterrain, je n'en avais jamais entendu parler.

Barfleur m'a l'air d'une petite ville sympa, dommage que ce soit si loin.

Merci de nous faire découvrir ces jolis coins méconnus pour ma part, je suis ravie.



Bisouuus
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos beaux villages

Message  victoria le Dim 29 Avr - 10:24


Tout simplement magnifique ce post que tu as réalisé ma Mesange !!

Les images sont de toute beauté. J'adorerais être dans ce train, la vue sur les paysages doit être imprenable et sensationnelle Very Happy .

Je vais très certainement m'organiser une sortie à Villefranche de Conflent dès que le temps le permettra (c'est plus dans mon coin), car je ne connais pas du tout, mais là, tu m'as donné l'envie d'y aller Wink .

Bien sûr que non, ton post n'est pas ennuyeux du tout, bien au contraire !! J'ai découvert des coins sublimes de France, et je tiens ici à t'en remercier.


Bisouus ma belle
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

La croix du Canigou

Message  mesange le Dim 29 Avr - 16:30

De nombreux randonneurs se font photographier à côté de la croix installée au sommet du Canigou. Mais peu de personnes connaissent son histoire...

Durant la seconde guerre mondiale, un pèlerinage organisé par les scouts de Notre Dame La Réal, accompagné de leur aumônier, avait pour but la libération de la France et le retour des prisonniers. Une croix fût forgée par le groupe scout de Perpignan en début d'année 1943 et fût transportée au sommet du Canigou ( 2785 m. ) du 21 au 24 Juillet.

Il s'agissait de porter au Pic du Canigou (2 785 mètres) une croix de fer forgé de 112 kgs et avec elle 200 kgs de ciment pour l'érection du socle. De plus il fallait emmener le matériel de camp, de cuisine, et des pelles, truelles, massettes, bois pour le coffrage du socle, et surtout du ravitaillement pour toute la durée du camp (le point de ravitaillement le plus proche étant à dix heures de marche). Chaque garçon dut apporter ses tickets pour acheter les victuailles.
La « Tortue » chariot de Troupe (ancien caisson de mitrailleuse transformé) fut frétée pour le camp. La grande difficulté consistait à faire accepter tout le matériel par la S.N.C.F. depuis la gare de Perpignan (la Tortue pesant au départ 133 kgs). Mais arrivé à Prades, le plus dur restait à faire : grimper le chariot et tout le matériel au Pic par des chemins difficiles et la mission accomplie, redescendre le chariot !

La croix a été bénie lors d'une messe le 27 Juillet 1943. Vandalisée en 1960, la croix actuelle est une copie à l'identique de la croix d'origine.
Depuis lors, chaque année, les scouts de la Real gravissent le pic.


Dernière édition par mesange le Dim 29 Avr - 20:49, édité 2 fois
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Barfleur et Guillaume le Conquérant

Message  mesange le Dim 29 Avr - 17:11

Une petite information supplémentaire :
Sur le port de Barfleur fixé sur un rocher, un médaillon rappelle que Guillaume le Conquérant fit sur le Mora la traversée depuis Barfleur piloté par un jeune Barfleurais, Étienne. -
En 1066, la bataille de Hastings marque le début de la conquête de l'Angleterre par les Normands parmi lesquels figurent de nombreux Cotentinais et Avranchinais.
"1066 : Sur le Mora, un barfleurais Etienne porta Guillaume en Angleterre"

D'autre part, la légende veut que ce navire ait été construit à Barfleur.
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos beaux villages

Message  victoria le Lun 30 Avr - 6:49


Je ne connaissais pas du tout l'histoire de la Croix du Canigou.

Je trouve super l'action des scouts : ils ont dû en baver pour grimper aussi haut avec une croix aussi lourde.

Je n'arrive pas à comprendre une chose : pourquoi cette croix a-t-elle été vandalisée ? Elle gênait qui ? A presque 2800 mètres d'altitude, vandaliser un tel objet, faut le faire quand même !...

Merci ma Mesange pour ce post intéressant.


Bisouus
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

le moulin de Verteuil

Message  mesange le Lun 21 Mai - 14:49

Je vous ai parlé du village de Verteuil, de son château, de son moulin. Si vous voulez voir le moulin de plus près, le voir fonctionner, copiez le lien et aller sur portail orange.
Pour ceux que cela intéresse.

http://videos.tf1.fr/jt-13h/un-moulin-transforme-en-restaurant-au-bord-de-l-eau-7243770.html


Bisous !
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

le moulin de Verteuil

Message  victoria le Mer 23 Mai - 17:10


Sympa ce post sur ce couple qui a restauré le moulin de Verteuil.

Ils refont du pain avec leur propre farine, je trouve cela super (et il doit être super bon je pense....).

Je trouve que ces gens sont supers, et j'admire leur courage.


Bisouus ma belle
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Moulin de Verteuil

Message  mesange le Jeu 24 Mai - 16:59

Merci de ta réponse, ma victoria. Toi au moins tu as aimé mon moulin !
Il y en a quelques autres, même un qu'on peut voir tourner - un peu. Faites repasser le JT de 13h, comme moi. (jt.fr1.moulins).

Bisous !
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

paysages

Message  C_LUI le Dim 24 Juin - 14:17

Merci Mesange et victoria de nous faire partager ces beaux paysages .
.Bises
avatar
C_LUI

Messages : 27
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 64
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos beaux villages

Message  victoria le Lun 25 Juin - 18:11



Mais de rien mon cher Ami Very Happy .

Nous sommes heureuses de pouvoir voyager avec toi, et j'espère que tu y prends autant de plaisir que nous.


Bisouus à toi C_lui
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nos beaux villages

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum