notre petite planete

Le coin de victoria

Page 9 sur 15 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le nouveau pont de Bordeaux

Message  victoria le Dim 17 Mar - 8:57

Bonjour


J'ai eu envie aujourd'hui de vous parler de ce nouveau monument qui désormais, fera partie du paysage girondin, à savoir le nouveau pont de Bordeaux (le pont Bacalan Bastide), qui a été baptisé Pont Jacques Chaban Delmas.


Il n'est pas si courant de pouvoir suivre mois après mois la construction d'un nouveau pont au cœur d'une grande ville. C'est donc ce que je vais essayer de vous proposer ici.

Au travers de quelques photos que je rajouterais, vous pourrez retrouver s les étapes majeures allant de la présentation de la maquette jusqu'à la fin de la construction de ce pont, sans oublier les étapes ayant conduit à son nom.

Le pont Jacques-Chaban-Delmas, ou pont Bacalan-Bastide, à Bordeaux, est un pont franchissant la Garonne entre le pont de pierre et le pont d'Aquitaine, il se situe dans le prolongement de la rue Lucien-Faure. Le conseil municipal de la ville de Bordeaux a résolu le 22 octobre 2012 de le baptiser du nom de "Jacques Chaban-Delmas" , l'ancien maire de Bordeaux.

Les travaux se sont déroulés d'octobre 2009 à fin décembre 2012. La mise en service de l'ouvrage est prévue pour mars 2013.

Le cabinet d'architecture du pont Bacalan-Bastide est la SARL Architecture et Ouvrages d’art3 composée de Christophe Cheron4, Charles Lavigne (architecte du pont de Normandie et décédé en juin 2005) et son fils Thomas Lavigne.

La conception de l'ouvrage et la maitrise d'œuvre au sein du groupement de conception-réalisation mené par l'entreprise GTM sont réalisées par Egis JMI, Les architectes Thomas Lavigne et Christophe Cheron, Hardesty & Hannover et l'ingénieur concepteur Michel Virlogeux diplômé de l'École polytechnique et de l'École nationale des ponts et chaussées.

Certes Bordeaux compte déjà plusieurs ponts, mais à l'exception du pont de pierre, tous les autres sont plus destinés au contournement de la ville qu'à une liaison directe entre les deux rives. Sur ce plan, il suffit d'observer d'autres villes de taille comparable pour remarquer que Bordeaux se trouve nettement en retrait. A l'horizon 2012, les difficultés de liaison entre rive gauche et rive droite devraient donc sinon disparaitre, tout au moins s'améliorer de façon significative .

Comme le nom du projet l'indique, ce nouveau pont sur la Garonne est appelé à relier les quartiers de Bacalan et de la Bastide.

Il se situera pour la rive gauche dans le prolongement de la rue Lucien Faure (quai de Bacalan) et rejoindra la rive droite au niveau du quai de Brazza.

Ce pont offrira des voies distinctes permettant une cohabitation sécurisée entre piétons, cyclistes, transports en commun et véhicules particuliers. L'architecture de ce pont est signée Thomas Lavigne.



Le pont Bacalan Bastide s'est aussi retrouvé un temps dans le dossier de l'Unesco avec le risque de voir le précieux label Bordelais remis en cause comme cela a été le cas pour la ville de Dresde.

Le compte rendu de l'Unesco s'est fort heureusement montré moins dramatique, et moyennant quelques ajustements (abaissement de la hauteur des piliers, inversion de la flèche de ces mêmes piliers, et peut être suppression des arbres des îlots de protection ), le pont Bacalan Bastide ne pose plus vraiment problème.

Quoi qu'il en soit, la décision de construire ce pont a été votée et les travaux ont bien débuté à l'automne 2009. C'est le groupe GTM/Vinci qui a en charge la réalisation de l'ouvrage en 3 ans et pour un budget flirtant avec les 150 millions d'euros.



En coursssss
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 48
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coin de victoria

Message  rahancinquante le Sam 23 Mar - 9:52

suis venu voir le pont j espère que tu vas parler du tablier qui monte et qui descend

et me languis de voir un reportage sur moi je suis près a te faire visiter mdr

bisous chouette de parler de ce pont

bisous
avatar
rahancinquante

Messages : 61
Date d'inscription : 11/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Le nouveau pont de Bordeaux

Message  victoria le Dim 24 Mar - 15:10



Oui Rahan, je vais reprendre mon article que j'avais laissé en plan, dsl Embarassed .

Mdrrrr toi, dis moi quand tu seras prêt pour que vienne visiter tes collines et tes lacs Laughing .


Bisouuuus
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 48
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Abolition de notre armée ?

Message  victoria le Dim 31 Mar - 5:58

Bonjour à tous


J'ai décidé aujourd'hui de vous retranscrire un article écrit dans le Journal Le Monde ce 26 mars 2013.

Cet article est grave, et je m'interroge une nouvelle fois sur le devenir de notre armée française.

Ce 26 mars, François Hollande a réuni un conseil de défense. Militaires et industriels se disent très inquiets.

"Un tsunami", "une rupture historique", "la fin annoncée de notre puissance française" : tels sont les mots jetés dans le débat par les acteurs de la défense nationale et les responsables politiques, ne paraissent plus exagérés à la lecture des chiffres qui sont soumis aux premiers grands arbitrages de François Hollande ce mardi 26 mars.

Le Ministère du budget abaisserait de 30 milliards d'euros l'effort militaire de la France d'ici à 2020, soit une annuité budgétaire de moins en 6 ans, tout cela en dépit du siège permanent occupé par la France au Conseil de Sécurité de l'ONU.

Le budget actuel de la défense est de 31,4 milliards (dont 10% pour la dissuasion), soit 1,56% du PIB : un poids historiquement bas.

Le gouvernement prévoit de passer ce budget à 28 milliards d'euros d'ici 2015, ce qui aboutirait à 50 000 suppressions d'emplois au ministère dès 2015 (100 000 au total, soit plus d'un tiers, d'ici à 2020), et environ 30 000 emplois industriels.

Ce plan signifie la mise à quai du groupe aéronaval autour du porte-avions ; une seule opération extérieure possible à 7 000 hommes (5 200 sont mobilisés pour le seul Mali) ; enfin, l'arrêt de tous les grands programmes d'équipements majeurs, votés et futurs, dont l'enveloppe passerait de 7 milliards à 4 milliards.

Avec moins de 30 milliards, Hollande laisse ses successeurs dans l'incapacité d'intervenir militairement à l'extérieur, assure un proche de Jean-Yves le Drian.

A partir de 2015, l'armée se réduirait à la gendarmerie, aux forces spéciales, et à la dissuasion, avec les sous-marins et les deux escadrons de Rafale, a calculé un expert du Parlement.

Ce plan contient une baisse de 30% des équipements. Les cadences de livraison des grands matériels (A400M, hélicoptères NH90 et Tigre, Rafale) seraient divisés par deux. Le plan de modernisation de l'armée de terre "Scorpion" qui doit renouveler les blindés serait annulé.

Les équipes de l'Elysée sont très critiquées à la défense. Le diplomate Jean-Marie Guéhenno est jugé par un haut responsable "complètement à côté de la plaque". Les chefs militaires ont des plans d'économie, mais ne cachent pas leur inquiètude.

Le scénario de Bercy vise à tuer le Ministère de la Défense.

Dès 2015, si on le suit, il ne lui restera que la sécurité nationale (la gendarmerie), les forces spéciales et la dissuasion. Toutes les forces conventionnelles auront disparu !!!

Ce n'est pas en tuant le budget de la défense que l'on équilibrera les comptes.

On ne peut pas vouloir des avancées de l'Europe en matière de défense en baissant la garde. Si nous le faisons, nous envoyons un signal complètement négatif.

La Défense ne doit pas payer la facture d'une mauvaise politique du gouvernement !!!!


Bisouuus à tous
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 48
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Poème pour le Président

Message  victoria le Dim 7 Avr - 9:42

Bonjour


Chose promise, chose due : il y a quelques jours, je vous avais parlé d'écrire un poème sur notre Président.

Voilà, c'est fait Laughing


Rappelles toi ce mois de mai
Où tu es devenu président,
Porté par les drapeaux étrangers,
Tu affichais ton sourire arrogant.

Souviens- toi de ce que tu as dit :
Mon gouvernement sera irréprochable.
Personnellement j’ai souri...
Mettons nous autour de la table.

Ta haine envers ton prédécesseur
T’as fait commettre plein d’erreurs.
Ton gouvernement composé d’inconnus,
Tes partisans tu as déçu.

Aujourd’hui rattrapé par les affaires,
Dans les sondages tu es au plus bas.
Il ne te reste qu’à te taire,
On a envie de dire : « casses-toi ».

Ton ministre du budget
Vient de te faire courber le dos.
Incapable de manager
Bonjour le paquet cadeau !!

Honte aux tiens et à toi !
Il est grand temps que tu démissionnes.
Plus nul que toi on n’a pas,
Avec toi rien ne fonctionne.

Aujourd’hui les Français
Contre toi sont très remontés.
Il ne te reste qu’une solution :
DEMISSION !!!


Bisouuuus à tous
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 48
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coin de victoria

Message  oiseaubleue le Dim 7 Avr - 16:27

rires tu y va pas par 4 chemins !!
il te reste a faire la musique pour la faire chanter à carla ;-))
bizous vic

oiseaubleue

Messages : 30
Date d'inscription : 02/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

POEME POUR LE PRESIDENT

Message  mesange le Dim 7 Avr - 18:35

Oiseaubleue a raison : compose une musique et donne la chanson à Carla ! ce sera encore mieux que le Pingouin.
Bisosu.
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 80
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

POvre FRance

Message  C_LUI le Lun 8 Avr - 9:30

Tu as raison Victoria , Flambi met en œuvre les vieux démons des socialistes, verts and co . Malheureusement même la droite est corrompue. Les politiciens sont usées , hors jeux . A quand la relève avec du sang neuf ?
Bisous
avatar
C_LUI

Messages : 27
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 64
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coin de victoria

Message  rahancinquante le Lun 8 Avr - 12:23

bonjour

bien envoyé vic et très bien tourné
pourvu qu il ne vienne pas dans le forum mdr c est le suicide assuré



bisous
avatar
rahancinquante

Messages : 61
Date d'inscription : 11/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Poème pour le Président

Message  victoria le Ven 12 Avr - 17:41


Merci à vous tous pour vos réponses bien sympas Laughing .

Malheureusement Ecureuille et Mesange, je ne sais pas composer de musiques (dommage Razz ). Mais si Carla passe par là, elle sera peut-être inspirée, qui sait ?

Oui, C_Lui, les politiques sont plus ou moins dans les affaires, mais comme actuellement, cela ne s'était jamais vu Exclamation Exclamation . Bientôt, ils vont se dénoncer entre eux lol! .

Merci Rahan pour ton commentaire Wink . Si le président passe par là, ben, il pourra lire ce que tout le monde pense de lui Laughing , je pense que ça lui ferait du bien.

Et si je lui envoyais le poème ??? lol!


Gros bisouuuus à vous tous et encore merci d'être là.
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 48
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Poème pour le président

Message  mesange le Ven 12 Avr - 18:30

Chiche Victoria ! mais tu prends tes risques...
Bisous.
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 80
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Poème pour le Président

Message  victoria le Sam 13 Avr - 17:22


Oui lool tu as raison ma Mesange, je me contente donc du forum.


Bisouuus à toi et à tous
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 48
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

bravo

Message  cloe38 le Dim 14 Avr - 18:32

Je viens vous faire un coucou, j'ai entendu parler de ton joli poème lollllllll ma vic bravo, j'ai jamais lu un aussi joli poème, je suis ok avec toi, si j'avais autant de talent que toi j'aurais pu l'écrire lolllllll c'est vrai que pour lui la campagne présidentielle c'était plus facile, il a pu parader, maintenant il ne sait plus quoi faire pour sortir de cette heuuuu merde tant pis c'est le cri du coeur, on le dit intelligent mais j'en doute, il voit bien que rien ne marche, mais il est trop fier pour changer sa politique, je ne demande pas qu'il change de bord mais qu'il pense seulement à la France, c'est sûr la situation n'est pas facile, mais bon il a assez dit qu'avec lui tout irait bien, alors Mr Hollande étonnez nous, laissez votre orgueil de côté, et pensez à la France et aux Français. Pour moi peu importe que vous soyez de gauche pourvu qu'on remonte la pente, ce ne sera pas facile, ça ne va pas se faire en 1 jour, mais ça nous ferait tellement de bien. Bisous à tous

cloe38

Messages : 144
Date d'inscription : 11/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Bravo pour le poème de Victoria

Message  mesange le Lun 15 Avr - 18:07

Très bien dit, ma Cloe. Espérons que notre Flamby va redresser la barre. Mais plus le temps passe, plus il aura du mal.
Bisous.
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 80
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Poème pour le Président

Message  victoria le Dim 21 Avr - 8:49


Merci ma Cloe pour ta réponse Very Happy .

Ce que tu écris est un cri du coeur, mais aussi une constatation d'une politique déplorable, d'un gouvernement d'abrutis incapables de gérer les problèmes de fond, complètement dépassés par les évènements, et qui n'a fait que suivre le fil rouge du "ministre de la justice", le mariage pour tous.

Quand on parle de ça, on ne s'occupe pas du reste ... Rolling Eyes .

Il est temps que tout cela change, et très vite Exclamation J'attends les législatives avec impatience.


Bisouuuus à tous
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 48
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Petite mise au point....

Message  victoria le Dim 21 Avr - 11:24

Bonjour,


Quels qu'ils soient, tous des pourris !!!.......

A lire tranquillement pour apprécier et déguster, et si un mouvement incontrôlé vous soulève le cœur, rassurez-vous, vous êtes "normal".....

Vous comprendrez facilement,qu'au plus haut sommet,ils (ump ps) sont dans le même milieu pour nous enfoncer alors qu'eux jonglent avec leurs et nos capitaux et nous endettent. Manuel Valls le niait sur RMC jeudi.

C’est vraiment prendre les gens pour des idiots. Un pouvoir qui ne se renseigne pas ne dure pas par incapacité d’anticiper. Donc rien d’étonnant là-dedans. Il est certain que Hollande, Ayrault et Valls savaient depuis le début et connaissaient l’affaire Cahuzac.

Un truc extraordinaire et qui étonne dans cette affaire de compte en Suisse, se sont les personnages qui gravitent dans l’entourage de Jérôme Cahuzac, homme de gauche de surcroit, à en juger par l’étiquette ? Par exemple :

L’avocate de la femme de Cahuzac est la sœur de Jean-François Coppé ! Le nouvel avocat qui apparaît : Jean Weil, est le fils de Simone Weil, qui est aussi l’avocat de Dominique Strauss Kahn pour l’affaire du Sofitel.

Plus fort, le banquier de Cahuzac, un certain "Dreyfus" qui travaille avec la Suisse, est un ami personnel de Carla Bruni et conseiller financier de Nicolas Sarkozy !

Savoir aussi qu’ Eric Woerth (normalement adversaire politique) avait également apporté son soutien à Jérôme Cahuzac !

Pour revenir sur le fond de l’affaire, Mediapart n’a jamais fait de travail d’enquête sur cette affaire de compte en Suisse du ministre du budget, mais a simplement publié ce
qu’on lui a apporté ; un peu comme le Canard Enchaîné qui trouve ses informations en ouvrant sa boite aux lettres.

Il semble qu’au début, ce soit une affaire de divorce difficile du ministre et une épouse qui a peut-être trouvé qu’il semblait un peu pingre sur la pension alimentaire qui ait balancé l’information à Médiapart ?

Il semble que l’épouse de Jérôme Cahuzac aurait découvert qu’il n’était plus au domicile conjugal et qu’il vivait avec la fille adoptive de Michel Drucker et Dani Saval ??.

Cela explique peut-être bien des choses ???

En conclusion, cela montre bien que l’on a affaire ici à des représentants de la "Super Classe" mondialisée où les notions de droite et de gauche n’existent plus, voire
s’inversent.

Ce sont des gens qui se connaissent, se fréquentent dans les mêmes lieux, possèdent la même idéologie, et placent leur revenus importants dans les mêmes endroits en se foutant totalement de leur pays et de la démocratie.

Juste pour conclure : le montant de l’évasion fiscale estimé de nos élites et sociétés du CAC 40 est estimé actuellement à 600 milliards d’euros ; soit un tiers de notre dette !


Bisouuuus à tous
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 48
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Petite mise au point

Message  mesange le Dim 21 Avr - 19:20

Purée ! il y aurait de quoi faire un magnifique feuilleton, moitié polar, moitié .... feux de l'amour !
Quel galimatias politique et familles à tiroir !
Comment ces gens là pourraient-ils gérer quoi que ce soit, s'ils ne savent même pas conduire leurs vie de familles (s) ?
Merci Victoria pour toutes ces infos. Plus rien ne nous surprend !
Bisous.
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 80
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Petite mise au point....

Message  victoria le Mer 1 Mai - 7:25


Tu as tout à fait raison ma Mesange, à mettre tous dans le même panier Crying or Very sad .

Les preuves sont là : ils n'en ont rien à faire des citoyens pourvu qu'ils aient leurs postes !!


Bisouuuus
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 48
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Tel père, tel fils......

Message  victoria le Mer 1 Mai - 16:49

Bonjour


Encore un article scandaleux qui concerne le fils de Laurent Fabius, notre cher ministre des Affaires Etrangères.

Le fils de Laurent Fabius, ministre des Affaires Étrangères, intéresse de nouveau la justice. Celle-ci se demande comment une personne ne payant pas d'impôt sur le revenu peut s'offrir un 280 m² à sept millions d'euros.

Condamné en 2011 pour une affaire d'"abus de confiance", le fils de Laurent Fabius, ministre des Affaires Étrangères, intéresse de nouveau la justice. Cette dernière s'intéresserait, selon Le Point, au très beau 280 m² que Thomas Fabius, 31 ans, s'est offert en 2012.

Montant de la transaction : 7 millions d'euros. Selon l'hebdomadaire, il s'agirait de l'ancienne propriété du réalisateur Claude Zidi, situé "au 199 bis d'une des artères les plus huppées de la capitale".

Le fils du ministre aurait expliqué au Point "avoir financé son achat par un emprunt bancaire assorti d'une mystérieuse garantie". Mais le magazine cite d'autres sources qui évoquent des "gains de jeu".

Le Point s'interroge alors : "Comment le fils du numéro deux du gouvernement, qui ne paie pas d'impôt sur le revenu alors qu'il est résident fiscal en France, a-t-il pu acquérir un bien de sept millions d'euros sans que les services de Bercy cherchent à en savoir plus ?"

Et l'hebdomadaire d'ajouter : "Thomas Fabius n'a fait l'objet d'aucune enquête fiscale. Et cela, malgré un signalement de Tracfin, le service chargé de repérer les circuits financiers clandestins."...

Thomas Fabius, visé par plusieurs plaintes pour escroquerie, a été placé en garde à vue ce mercredi matin à la Brigade de répression de la délinquance astucieuse (BRDA).

Le fils de l'ancien Premier ministre Laurent Fabius, chef d'entreprise, fait l'objet depuis septembre dernier de plaintes déposées par deux entrepreneurs pour "abus de confiance" et "escroquerie".

Les deux plaignants, un temps en affaire avec lui dans un projet de cartes à puces, auraient déposé à plusieurs reprises au restaurant parisien Le Fouquet's des sommes en espèces de plusieurs milliers d'euros qui lui étaient destinées.

Les enquêteurs agissent dans le cadre d'une enquête préliminaire ouverte en septembre par le parquet de Paris à la suite de deux plaintes déposées par deux hommes d'affaires algériens. Ceux-ci affirment avoir été en contact avec Thomas Fabius au sujet d'un projet de création d'une carte de paiement. Ce dernier aurait été chargé de trouver des investisseurs pour le financer. Les deux plaignants affirment lui avoir remis entre avril et juillet 2009, 80.000 euros en liquide à l'hôtel Fouquet's de l'avenue des Champs-Elysées.

Depuis lors, le fils de l'ancien Premier ministre n'aurait plus donné signe de vie.

Joint par l'AFP, l'avocat de Thomas Fabius, Me Cyril Bonan, n'a pas souhaité faire de commentaire.

Fils de Laurent Fabius et de la productrice de télévision Françoise Castro, Thomas Fabius, 27 ans, dirige la société People and Baby, qui propose des crèches clés en main aux entreprises et zones industrielles. Ancien directeur d'hôtel, il a également été chroniqueur dans l'émission de TF1 "Langues de VIP" et possède une société de production de longs-métrages.

Rappelez-vous, il y a quelques années maintenant, l'affaire du sang contaminé en France.

Laurent Fabius était hautement responsable de tout cela, mais par des biais détournés, il a réussi à ne pas être condamné. Sauf ce pauvre Dr Garetta a plongé pour tout le monde.

De combien de morts Fabius est-il responsable ???

Aujourd'hui, ça fait le beau dans le gouvernement de Hollande !!!! Shocked .

Que des pourris ces socialistes !!!!


Bisouuuus à tous
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 48
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Commémoration du Centenaire de la Grande Guerre

Message  victoria le Jeu 2 Mai - 14:36

Bonjour,


Voilà maintenant quelques jours que je tourne et retourne ce sujet dans ma tête. Après avoir longuement réfléchi, j’ai décidé de me lancer sur ce sujet difficile, et de vous parler du centenaire de cette Grande Guerre de 14-18.

Pourquoi cette idée allez-vous me dire ?

Il y a quelques années, dans le cadre de mon travail, ma route a croisé celle d’un jeune et brillant professeur d’histoire et géographie. Nous avons sympathisé assez rapidement, puis nous nous sommes perdus de vue.

L’an passé, j’ai de nouveau recroisé la route de ce professeur, qui enseigne dans un lycée très réputé sur Agen : le Lycée Bernard Palissy.


Cet homme et ami s’appelle Alexandre Lafon. Il est né le 10 juillet 1974 près de Verdun, il est un grand passionné de la guerre 14-18.

Il est Professeur-formateur, membre de l’APHG (association des Professeurs d’Histoire-Géographie), il travaille aussi au service éducatif des Archives départementales à Agen.

Alex est aussi membre du CRID 14-18 (Collectif de recherche international et de débat sur la guerre de 1914-1918). Le CRID est une association de chercheurs qui vise au progrès et à la diffusion des connaissances sur la Première Guerre mondiale.

Enfin, Alexandre Lafon est également Docteur en histoire contemporaine depuis 2011.

Ses premières recherches ont porté sur la première épreuve du feu vécue par les combattants de la Grande Guerre et sur les notions de "témoins" et de "témoignages" de guerre. Il a soutenu sa thèse sur la question de la camaraderie au front entre 1914 et 1918, après avoir dirigé deux colloques, publié livres, articles et compte-rendus dans plusieurs ouvrages et revues à comité de lecture.

Il poursuit actuellement ses recherches sur les sources de la Grande Guerre, le monde combattant et les mémoires plurielles de ce conflit dans la perspective de son centenaire.


Alex en conférence

Quelques-uns de ses livres :
• Agen et les Agenais dans la Grande Guerre (2004)
• C’est si triste de mourir à 20 ans (2007)
• Aimer et travailler Léonie Bonnet, une infirmière militaire dans la Grande Guerre (2008)
• Mémoires, Histoires de la Grande Guerre (2009)

Je suis fière aujourd’hui de vous annoncer que mon ami historien est membre de l’équipe éditoriale du Projet Européen 1914-1918 qui travaille sur la commémoration du centenaire de la Grande Guerre. Ce dernier débutera en 2014.

Personne ne peut oublier la triste guerre de 1914-18, son nombre impressionnant de morts dans des circonstances tragiques et inutiles.

Alexandre Lafon est un homme de l'Est, né près de Verdun. Il a pu mesurer à travers les récits de ses proches comment a été vécue la guerre par les populations voisines des lieux des combats.

Mais pourquoi cette guerre si meurtrière ? "Des rivalités entre nations industrielles, le partage du monde à travers les colonies, voilà les deux grandes raisons" .

2 500 000 soldats français ont été engagés dans cette guerre. Dans le premier mois, il y a eu 300 000 victimes françaises. Les grandes confrontations de l'Artois, Champagne, l'utilisation des gaz en 1915, la grande bataille de Verdun en 1916, sont les grands faits historiques de la guerre 1914-18.


Rappelons au passage que la bataille de Verdun, c'est 500 000 morts. L'apparition des chars en 1917 et la grande offensive des Allemands au printemps 1918 ont complètement transformé cette guerre. Mais c'est la venue sur le front de 2 000 000 de soldats américains, dotés de matériel modernes, qui a forcé la victoire.

En novembre 1918, l'armistice a été signée, mais pas la paix.

L’année 2014 marquera le début du cycle du centenaire de la Première Guerre mondiale, qui durera quatre ans.

Afin de préparer ce rendez-vous, le Premier ministre a souhaité la création d’un groupement d’intérêt public (GIP), chargé de concevoir et mettre en œuvre un programme commémoratif officiel pour l’année 2014, et dénommé Mission pour le centenaire de la Première Guerre mondiale 1914-2014 .

Le conseil d’administration de la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale est composé de représentants de sept ministères (Affaires étrangères, Défense, Culture et Communication, Intérieur, Enseignement Supérieur et Recherche, Education Nationale, Tourisme), six établissements publics (Bibliothèque nationale de France, Institut français, musée de l’Armée, Etablissement de communication et de production audiovisuelle de la défense, Centre national de documentation pédagogique et Office national des anciens combattants et victimes de guerre), de deux associations nationales (Association des maires de France et Souvenir français) et d’une mutuelle, la CARAC.

La Mission du Centenaire s’appuie par ailleurs sur trois organes consultatifs : un conseil scientifique international, un comité des mécènes et un comité des communes pour le Centenaire.

Le conseil d’administration bénéficie en outre de la présence de personnalités qualifiées issues des deux assemblées parlementaires.

La présidence du conseil d’administration de la Mission du Centenaire est assurée par le Général d’armée Elrick Irastorza.

La Mission du centenaire définit les orientations interministérielles du centenaire de la Première Guerre mondiale, et organise les six manifestations de référence prévues au cours de l’année 2014 proposées dans le rapport de préfiguration (Commémorer la Grande Guerre 2014-2020) remis au Président de la République en septembre 2011.

La Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale a trois objectifs principaux :

* Organiser, de 2014 à 2018, les temps forts du programme commémoratif du centenaire de la Première Guerre mondiale décidés par le Gouvernement ;

* Coordonner et accompagner l’ensemble des initiatives publiques et privées mises en œuvre en France ou par la France à l’étranger dans le cadre du Centenaire, en proposant notamment un « label Centenaire » et un programme officiel des principales manifestations organisées autour du Centenaire. La Mission du Centenaire s’appuie, dans cette perspective, sur les Comités départementaux du Centenaire (CDC) mis en place dans chaque département afin de coordonner, sous l’autorité des préfets, l’action des services déconcentrés de l’Etat, des collectivités territoriales et des associations, sur le réseau pédagogique du Centre national de documentation pédagogique et des référents « mémoire et citoyenneté » mis en place par l’Education nationale dans chaque académie, sur le réseau des acteurs du tourisme (GIE Atout France, comités régionaux du tourisme, comités départementaux du tourisme et offices de tourisme), ainsi que sur le réseau des ambassades et des Instituts français à l’étranger ;

* Informer le grand public sur les préparatifs du Centenaire et mettre en œuvre une politique de communication autour des principales manifestations organisées dans le cadre du Centenaire et assurer la diffusion des connaissances sur la Grande Guerre, notamment grâce à un portail de ressources numériques de référence.

La Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale est animée par une équipe permanente interministérielle :

- Directeur général : Joseph Zimet
- Directeur général adjoint : David Zivie
- Secrétaire générale : Bénédicte Caillaud
- Conseiller diplomatique : Catherine Robinet
- Directeur éditorial web : Aurélien Brossé
- Conseiller pour l’action territoriale : Damien Baldin
- Conseiller pour l’action pédagogique : Alexandre Lafon
- Conseiller pour l’action culturelle et pédagogique franco-allemande : Sébastien Bertrand
- Chargée de mission pour l’action culturelle et les associations : Sophie De Villiers
- Conseiller de la Mission : Jean-Pierre Verney
- Chef de cabinet : Cécile Raguet
- Assistante du président du conseil d'administration : Johaline Tayamoutou

Dans chaque département, il existe un Comité départemental du Centenaire chargé de promouvoir et de coordonner les projets commémoratifs locaux dans une perspective de créativité culturelle et artistique, d’action pédagogique et de développement économique et touristique. Le Comité départemental du Centenaire du Val-d'Oise s'est réuni pour la première fois, le 2 avril 2013, en préfecture.

Afin d’accompagner l’ensemble des projets développés dans le cadre de la préparation du centenaire de la Première Guerre mondiale, la Mission du Centenaire a créé un label "Centenaire" officiel permettant de distinguer les projets les plus innovants et les plus structurants pour les territoires. Le label doit permettre, en outre, aux projets retenus de figurer sur le programme national officiel des commémorations du Centenaire et d’être éligible à un financement de la Mission du Centenaire.

Pourquoi le centenaire de la Grande Guerre revêt-il une importance si particulière ? Quel sens donner aux commémorations qui s’échelonneront en France et dans le monde de 2014 à 2018 ?

La Première Guerre mondiale, conflit matriciel du XXe siècle, sidère toujours le monde par sa violence et par l’ampleur des destructions et des bouleversements qu’elle a entraînés.


Durant plus de quatre années, les représentants et les visiteurs venus de très nombreux pays, anciens belligérants de la Grande Guerre, se rendront en France sur les champs de bataille du nord et de l’est. La France sera ainsi l’un des principaux théâtres d’une commémoration mondialisée : comment articuler, dans ce cadre, de façon cohérente et intelligible, les différentes échelles de la commémoration - locale, nationale et internationale ?

Alors que chaque famille conserve une mémoire vivante de l’événement 14-18, tissant ainsi une histoire commune et un lien entre les générations, la commémoration de la Grande Guerre sera également porteuse d’une dimension pédagogique qui remettra en perspective un moment fondateur de l’histoire de la République.

De 2014 à 2018, la France sera l’hôte du monde entier.

Durant ces quatre années, les nations du monde entier viendront en France commémorer l’engagement de leurs soldats et de leurs travailleurs sur le front de l’ouest, épicentre du premier conflit mondial de l’histoire de l’humanité.

Durant quatre ans, Australiens, Allemands, Britanniques, Canadiens, Américains, Indiens, Chinois, Nord-africains, Subsahariens, Indochinois, Néo-zélandais, Polonais, Russes, Belges,
Tchèques, Portugais et bien d’autres encore, viendront arpenter le champ de bataille pour y retrouver les traces de leurs ancêtres.

Pendant toute cette période, les représentants de ces pays viendront en France honorer leurs morts et se recueillir dans les nécropoles militaires qui peuplent pour l’éternité les paysages de la Grande Guerre.

Dans un même temps, le temps d’une commémoration qui ne ressemblera à aucune autre, les Français emprunteront les sentiers de la mémoire et retrouveront les souvenirs d’un temps qui fut celui de leurs parents et de leurs grands-parents, acteurs, témoins ou simples spectateurs de la Grande Guerre, la plus grande, la plus dure, la plus terrible épreuve collective que la société française traversa au cours du XXe siècle, dont elle sortit exsangue et bouleversée.


Durant quatre ans, chaque famille française retrouvera le chemin des monuments aux morts de ses villages ; chaque famille française se remémorera les récits de ses anciens, blessés, gazés, mutilés de la Grande Guerre ; chaque famille se souviendra des récits de famille, colportés de génération en génération, et qui tous racontaient la même chose : la souffrance et l’horreur d’une guerre qui ne ressemblait à aucune autre.

Les Français replongeront au coeur d’un temps révolu mais qui demeure pourtant étrangement familier ; le temps d’une commémoration, la société française retrouvera son passé et ses racines, ses ancêtres et ses morts, ses terroirs et ses clochers ; elle retrouvera un événement fondateur qui a bouleversé le quotidien de nos aïeux, transformé leurs modes de vie et façonné le monde qui est le nôtre.

Durant quatre ans, de 2014 à 2018, la France et les Français retrouveront la Grande Guerre.

De ce passé, saurons-nous faire bon usage ?

En 2014, les Français s’arrêteront sur le bord du chemin et se retourneront pour contempler, au loin, les lueurs encore vives de la Grande Guerre.

A distance rassurante de l’événement, ils s’efforceront de comprendre le cataclysme de 14-18, de déchiffrer les motivations qui poussèrent les peuples les plus avancés de la planète à
engloutir leurs ressources morales et matérielles dans un immense brasier qui manqua d’annihiler la civilisation européenne.

Une dernière fois, ils ramasseront les cendres encore incandescentes de la Grande Guerre pour les transmettre aux générations futures, afin qu’elles n’oublient pas que c’est de ce terreau à la
fois tragique et épique que notre monde prit forme, il y a cent ans.


Mais la puissante poussée mémorielle dont le centenaire de la Première Guerre mondiale est porteur ne doit pas se réduire à une bouffée de nostalgie. C’est le regard tourné vers l’avenir et les enjeux du XXIe siècle que la France et les Français devront aborder cette commémoration.

C’est en pensant aux défis du temps présent que l’histoire de la « der des der » devra être questionnée et enseignée dans les écoles, les collèges et les lycées de France.

C’est main dans la main avec l’Allemagne, partenaire, depuis près de cinquante ans, d’une réconciliation historique et de l’édification d’une Europe pacifique, qu’elle devra être racontée et commémorée.

C’est à l’unisson de cette même Europe de la paix, construite sur les décombres des deux conflits mondiaux du XXe siècle, que la France pourra s’interroger, avec ses voisins européens, sur l’héritage moral et politique de la Première Guerre mondiale. Car la commémoration du Centenaire sera aussi un choeur polyphonique, à travers lequel l’Europe pourra, si elle le souhaite et si elle s’en donne les moyens, donner de la voix.


Poilus dans les tranchées

Quel sens faut-il donner à la commémoration de la Grande Guerre, cent ans après ?

Force est de reconnaître que nous n’avons pas quitté le "moment historique habité par l’obsession commémorative", analysé par Pierre Nora dans la conclusion de ses Lieux de mémoire, en 1992 (Pierre Nora, Les Lieux de mémoire, Paris, Gallimard, 1992).

La "boulimie commémorative d’époque" qu’il pointait alors du doigt, n’a pas faibli. Osons dire qu’elle est même devenue gloutonnerie.

A cet égard, le Centenaire sera une nouvelle pierre ajoutée au singulier édifice mémoriel bâti par les Français depuis la "métamorphose de la commémoration" et le basculement vers un nouveau régime mémoriel.

De ce point de vue, la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale poursuivra et poussera même jusqu’à la perfection le modèle de commémoration patrimoniale, où le local et le culturel tiendront le haut du pavé, où chaque parcelle, chaque copeau de la mémoire de la Grande Guerre, seront briqués et présentés sous leur meilleur jour.

Pour ces mémoires dispersées et occultées, auparavant laissées à l’écart du traditionnel récit national unitaire, le Centenaire sera jour de fête.

A cela, le Centenaire ajoutera une nouvelle dimension, inédite, naturellement inscrite dans le prolongement de la précédente, dont elle sera d’une certaine façon l’actualisation : le basculement vers une commémoration mondialisée, transnationale, où la Grande Guerre sera l’objet d’une véritable communion commémorative entre nations ex-belligérantes, engagées dans la recherche de la signification et de la justification, pour le présent, des événements survenus il y a cent ans.

Ici s’écrira ainsi un nouveau chapitre de "l’ère de la commémoration" , avec une commémoration mondialisée qui ira traquer les moindres traces de la Grande Guerre, aux confins des contrées les plus reculées de la planète.

La commémoration mondialisée de la Grande Guerre marquera l’entrée en lice de nouveaux acteurs (jeunes Etats ou vieilles puissances), pour qui le Centenaire sera un récit des origines, une cosmogonie mémorielle dans laquelle ils chercheront à enraciner leurs premiers pas sur la scène du monde contemporain.


Le Centenaire mondialisé consacrera l’avènement mémoriel du Digger australien, du tirailleur sénégalais et du travailleur chinois de la Grande Guerre.

La commémoration de la Première Guerre mondiale en France combinera ainsi de façon simultanée des échelles mémorielles locales, nationales, européennes et mondiales.

Mais le Centenaire pourrait-il s’en tenir là ? Pourra-t-il rester cantonné à une double célébration patrimoniale et mondialisée de "l’événement 14-18" ?

Ne serait-ce un peu court pour une nation comme la France, qui conserve jalousement le souvenir de ses huit millions de soldats mobilisés, de ses 1 400 000 "morts pour la France", et qui veille religieusement sur les trente-huit mille monuments aux morts de ses communes ?

Après la patrimonialisation et la mondialisation de la mémoire de la Grande Guerre, le Centenaire offrira aux Français, osons cette hypothèse, un troisième registre mémoriel, marqué par le retour éphémère au régime mémoriel antérieur.

Le Centenaire révèlera en effet aux Français l’effort inouï dont ils furent capables, ensemble, il y a 100 ans.

Il fera résonner, au sein du corps social, le souvenir de l’incroyable transhumance collective que les Français accomplirent durant "leur" Grande Guerre.

S’il suscitera l’effroi des contemporains face à la mort de masse et aux immenses sacrifices consentis, le Centenaire fera également parcourir un frisson sur la société française, rappelant
l’unité et la cohésion nationale affichée par les Français dans l’épreuve de la Première Guerre mondiale.

Chaque commémoration se voit assigner un sens, une portée, une mission.

Par-delà ses missions culturelles, civiques et pédagogiques, par-delà les enjeux de rayonnement et de coopération pacifique entre les nations, le centenaire de la Première Guerre mondiale sera l’occasion pour les Français de prendre la mesure de leur attachement à l’idée de Nation.

Le Centenaire sera, à l’heure de la mondialisation, du culte de la subsidiarité et de la construction européenne, un examen de conscience révélateur de l’éloignement des citoyens de la Nation comme "corps mystique" auquel ils pouvaient être conduits à tout sacrifier.


Ainsi, c’est paradoxalement au moment où ils rendront hommage à tous les morts de la Grande Guerre que les Français seront confrontés à une question inscrite en filigrane des commémorations du Centenaire : les citoyens du XXIe siècle sont-ils toujours disposés à mourir pour la patrie ?

Par son ampleur, sa durée atypique et le nombre élevé d’acteurs qu’elle implique, la commémoration du centenaire de la Première Guerre mondiale soulève de nombreuses questions.

Comment commémorer la Grande Guerre ? Comment appréhender le cycle mémoriel incroyablement riche qui court de 2014 à 2020 ? Comment trouver la bonne tonalité pour le faire ? Que faut-il commémorer, avec qui, et quand ?

En réalité, ce que les Français attendent, en 2014, c’est une interprétation intelligible et une lecture globale de la Première Guerre mondiale. Ainsi c’est toute la guerre que l’on doit commémorer, en 2014, d’un seul trait, et non pas seulement ses débuts.

Au milieu d’un océan d’initiatives locales et associatives, à côté du feu d’artifice culturel et scientifique que le Centenaire ne manquera pas de susciter, la commémoration de la Grande Guerre devra pouvoir s’incarner dans quelques événements symboliques, dont l’initiative reviendra à l'Etat.

Il proposera aux Français, en 2014, un programme commémoratif national. L’action commémorative de l’Etat se concentrerait ainsi principalement sur l’année 2014, où le Gouvernement, avec le concours de l’ensemble de ses partenaires, assurerait l’organisation de six grands rendez-vous commémoratifs échelonnés entre le 28 juin et le 11 novembre 2014 :

* Une ouverture européenne, à Sarajevo, le 28 juin 2014, avec un grand rassemblement culturel européen et la réunion exceptionnelle des chefs d’Etat et de gouvernement européens pour une
commémoration de l’événement déclencheur de la Première Guerre mondiale.


Assassinat de l'Archiduc François-Ferdinand
* Une fête nationale, le 14 juillet 2014, mettant à l’honneur toutes les nations engagées dans la Grande Guerre, avec l’invitation des chefs d’Etat et de gouvernement pour le défilé du 14
juillet, où seraient invités à défiler les soldats de tous les pays belligérants de la Grande Guerre. Après le traditionnel défilé du 14 juillet, une parade géante serait organisée sur les Champs-Elysées, mise en scène par la troupe du Royal de Luxe, qui amènerait pour la première fois à Paris ses célèbres géants, déjà consacrés dans le monde entier.

* La commémoration du centième anniversaire de l’assassinat de Jean Jaurès, le 31 juillet 2014.

* Une commémoration décentralisée de la mobilisation générale et de l’entrée en guerre, le 2 août 2014, partout en France, avec le concours des communes.

* La commémoration de la première bataille de la Marne, au mois de septembre 2014.

* L’entrée au Panthéon de Maurice Genevoix, porte-parole légitime de la génération des combattants de la Grande Guerre, le 11 novembre 2014.

A côté de ces six grands rendez-vous qui seraient les points d’appui de la trame commémorative du programme officiel du Centenaire, l’Etat pourrait porter trois grandes initiatives culturelles et mémorielles :

* Un grand chantier de numérisation d’archives individuelles de la Grande Guerre, avec la numérisation et la mise en ligne, durant le Centenaire, de l’ensemble des registres matriculaires des huit millions de combattants de la Première Guerre mondiale.

* En route vers le Centenaire, l’Etat pourrait également appuyer le projet d’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco des "paysages et sites de mémoire de la Grande Guerre" proposé par treize conseils généraux, avec l’appui de l’Assemblée des départements de France.

* Enfin, la mise en place d’une commission de réflexion sur la question des fusillés de la Première Guerre mondiale, chargée de formuler des propositions au Président de la République, serait une réponse au problème mémoriel récurrent du sort et de la postérité mémorielle des six cent vingt soldats condamnés à mort et fusillés durant la Première Guerre mondiale.

A compter de 2015, la commémoration entrerait ainsi dans un second cycle itinérant, décentralisé et intermittent, qui verrait le Centenaire cheminer au fil du champ de bataille, épousant les moindres méandres de sa topographie et de sa chronologie : Champagne, Artois, Vosges, Meuse, Somme, Aisne, etc.

Le Centenaire est un très grand défi pour la France.

Durant quatre ans, sinon six, il mobilisera la société française, à travers des rassemblements mémoriels, civiques et culturels.

Fidèles à leur tradition universaliste, les Français seront fiers d’accueillir chez eux les représentants du monde entier pour guider leurs pas sur les champs de bataille de la Grande Guerre. Pour les collectivités locales situées à proximité de ces champs de bataille, le Centenaire sera un enjeu économique et touristique de premier plan.

Le Centenaire sera également un rendez-vous éducatif et pédagogique majeur pour une génération qui commémorera la Grande Guerre, pour la première fois, sans la présence des témoins, tous disparus.


En route vers le Centenaire, l’Etat devra être à l’écoute des acteurs qui seront au coeur de la commémoration : les collectivités territoriales et les partenaires étrangers de la France, qui seront aux premières loges, mais aussi les associations et les acteurs du monde culturel, qui animeront le Centenaire au quotidien.

Enfin il convient de ne pas oublier les Français qui seront au coeur de la commémoration du Centenaire.

Une suite à cet article sera faite au départ de la commémoration de la Grande Guerre, où vous pourrez suivre les travaux de toutes les régions, pays concernés par cet évènement.


Bisouuuuus à tous



Dernière édition par victoria le Dim 9 Juin - 19:18, édité 14 fois
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 48
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

tel pere tel fils

Message  cloe38 le Jeu 2 Mai - 18:16

Décidément ça n'arrête pas les scandales. Moi aussi je me demande comment il a pu faire pour acheter un tel appartement qui vaut quand même la bagatelle de 7 millions d'euros, non seulement il ne paie pas l'impôt sur la fortune mais il parait qu'il ne paie pas du tout d'impôt, étrange non ? et le pompon c'est que son papa chéri qui a la réputation d'être un homme riche a déclaré que 6 millions d'euros pour son patrimoine et son fiston qui n'a pas de gros revenus puisqu'il ne paie pas d'impôts et bien il peut s'acheter un appartement de 7 Millions d'euros j'ai beau me creuser les méninges je ne comprends pas.
bisoussssssssssss à toussssss

cloe38

Messages : 144
Date d'inscription : 11/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Poème pour ma Maman

Message  victoria le Sam 25 Mai - 21:10

Bonjour,


Aujourd'hui, c'est la fête des mères. Aussi, j'ai décidé d'écrire un petit poème pour ma Maman trop tôt disparue.



Poème pour ma maman


Aujourd'hui, c'est la fête des mères,
Et moi, je reste amère.
Voilà trop longtemps déjà que tu m’as quittée,
Jamais je ne pourrais t’oublier.

Toi, toujours drôle et gaie,
Jamais tu ne semblais fatiguée.
O combien aujourd’hui tu me manques
De tendres souvenirs tu es ma banque.

J’avais encore besoin de toi
Mais la vie en a décidé autrement.
Dans mon cœur tu es toujours là,
Tes rires en moi sont toujours présents.

Tes petites filles ont beaucoup grandi,
Loin de moi elles sont parties,
L’une à Bordeaux, l’autre à Paris.
En moi s’installe la mélancolie.

Aujourd’hui, je t’offre ce poème,
Simplement pour te dire « je t’aime ».
Je t’embrasse tendrement.
Bonne fête maman !





Bisouuuus à tous
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 48
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

bonnes fêtes à toutes les mamans

Message  cloe38 le Dim 26 Mai - 8:22

coucou à tous, encore un joli poème ma vic, encore une larme qui coule en lisant ton poème, et oui nos mamans nous manquent, je vais en profiter pour souhaiter de bonnes fêtes à toutes les mamans sans oublier ma maman et toutes celles qui nous ont quittés. Gros bisous à tous

cloe38

Messages : 144
Date d'inscription : 11/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

BONNE FETE AUX MAMANS

Message  mesange le Dim 26 Mai - 18:22

Merci Victoria, pour cet émouvant poème, merci à toi aussi Cloe. Moi aussi je pense chaque année à ma maman, plus particulièrement en ce jour.
Elle nous a quittés à 84 ans. Un bel âge déjà, mais comme j'aurais voulu encore la garder ! Nos parents nous quittent toujours trop tôt.
Que de souvenirs me reviennent !
Gros bisous.
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 80
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

COMMEMORATION DU CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE

Message  mesange le Mar 11 Juin - 17:32

Ce jeune professeur t’a transmis sa passion, Victoria. Cette commémoration sera un très bel événement, surtout si tout est bien organisé, dans le respect. C’est un événement d’une grande ampleur.

Il serait bon d’en reparler, tout cela est un peu oublié, même pour les familles c’est déjà lointain.

Tous ces jeunes hommes ont dû partir en été, en plein travaux des champs dans les campagnes, remplacés par les femmes et les enfants assez forts. Mais on ne leur demandait pas leur avis !

C’était une guerre étrange, avec ses tranchées, dans la boue et le froid, les gaz, les nouvelles armes meurtrières, les avions, les chars, et même les taxis… que de privations, de souffrances, de dangers, d’ennui pour ces hommes loin de chez eux !

Ils étaient souvent traités cruellement, obligés à des assauts aussi périlleux qu’inutiles. Ma mère m’a raconté qu’on leur donnait de l’alcool très fort dans ces moments là. Certains ont désobéi, jugeant les ordres inadaptés, l’effort impossible. Certains furent fusillés. Seront-ils réhabilités ?

Des millions de morts, des hommes gravement blessés, défigurés, ce qui a peut-être fait progresser la médecine. Mais beaucoup de mutilés aussi qui devaient se sentir inutiles, au retour, alors qu’il fallait reprendre le travail, qu’on avait tant besoin d’eux.

Comment cette guerre est-elle présentée aux jeunes dans les écoles aujourd’hui ? Leur en parle-t-on encore ?

Si seulement les français retrouvaient à l’occasion de ces célébrations l’idée de nation ! Il n’y a plus de conscrits, l’armée n’est plus ce qu’elle était alors. Tout serait différent. Y aurait-il beaucoup d’hommes pour se soulever, et défendre le pays ?

Aujourd’hui nombre de pays entrainés dans la guerre ont disparu. Ce qui va peut-être compliquer les cérémonies. Comment trouver leurs représentants ? Il ne reste plus de poilus. Lazare Ponticelli, le dernier poilu français est décédé à l'âge de 110 ans le 12 mars 2008.

Si les matricules de tous ces morts sont un jour listés, numérisés, peut-être les familles pourront retrouver leurs traces, connaître leur histoire, et se recueillir sur leur tombe. Là je me sens concernée.

A titre personnel, je me permets d’évoquer deux de mes oncles, côtés paternel et maternel, l’ainé de 6 enfants de chaque côté. Pour l’un d’eux dans mon village, quand j’étais enfant, chaque année pour le 11 novembre, j’entendais lire son nom sur le monument aux morts, et le lieutenant des pompiers ajoutait de sa grosse voix : « mort pour la France ». Alors j’apportais un bouquet de fleurs de notre jardin. Cependant on m’a très peu parlé d’eux, ni mes parents, et encore moins mes grands parents, et je posais rarement des questions. Ils s’appelaient Joseph et Marius. De Joseph je ne connais qu’une plaque posée sur un trépied sur un caveau familial, avec un tout petit médaillon presque effacé, sûrement fait d’après des papiers militaires. Les familles modestes ne faisaient guère de photos. Joseph est mort en 1918, donc dans les derniers mois. Quant à Marius, je n’ai de lui qu’un seul grand portrait d’adolescent, auquel on avait ajouté une moustache pour faire plus âgé. Je sais seulement qu’il était roux.

Etrangement, l’un de mes fils semble un autre Joseph, et mon petit fils Alexandre un autre Marius. Quant à mon père, il devait partir le 20 Novembre 1918. Il a donc fait un service militaire normal.

Je suivrai avec intérêt le déroulement de cette commémoration, si importante. Ce sera une belle occasion de rassemblement, une vraie leçon d’histoire pour la jeunesse.

Bisous, victoria, bisous à tous.

avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 80
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le coin de victoria

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 15 Précédent  1 ... 6 ... 8, 9, 10 ... 15  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum