notre petite planete

Découverte de l'Abbaye de Cadouin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Découverte de l'Abbaye de Cadouin

Message  victoria le Sam 5 Mai - 17:32

Bonjour,

Après de longues semaines passées sous la pluie, j'ai décidé ce 1er Mai d'aller prendre un peu le soleil dans ce village dont j'entendais souvent parler, mais qui m'était encore inconnu, Cadouin.

Cadouin est une ancienne commune de France située dans le sud du département de la Dordogne, en région Aquitaine.



Situé à 35 de km de Sarlat et de Bergerac, le village de Cadouin est situé au coeur du Pays des Bastides et Cités médiévales en Dordogne Périgord.

Aux confins du Périgord Pourpre et du Périgord Noir, ce village est blotti autour de son abbaye médiévale, est un havre de paix au coeur de la forêt de la Bessède.

La forêt de la Bessède, située à l'est du Pays de Bergerac, partagée avec le Périgord Noir, d'une superficie d'environ 5000 ha, est comprise dans un carré dont la limite nord est la vallée de la Dordogne, la limite sud, la vallée de la Couze, et à l'ouest, Cadouin, pour aller jusqu'au aux abord de Belvès à l'est.

Ce boisement mixte est inscrit au programme Espaces Naturels Sensibles du Conseil Général de la Dordogne. L'intérêt de cette zone naturelle réside dans le fait que des petites zones humides et des milieux ouverts s'imbriquent dans le milieu forestier, renforçant ainsi la biodiversité de ce territoire très appréciée des périgourdins.

Le camp de César, au dessus de Cadouin, est connu pour être un lieu où écouter le brame du cerf à l'automne.

De nombreux sentiers permettent de randonner dans cette forêt, qui est d'ailleurs traversée par le GR 36.

Enfin, les acteurs locaux de ce massif forestier ont élaboré une Charte Forestière de Territoire, outil de développement durable de la forêt du Sud-Périgord.

Après cette présentation de la forêt de Bessède, revenons-en à Cadouin.

Cadouin est une abbaye fondée en 1115 par Géraud de Salles. Située dans le vallon du Bélingou, près de la Dordogne, à l'écart de toute habitation, l'abbaye est protégée du monde par l'épaisse forêt de la Bessède qui l'entoure.



Depuis quelques années Géraud de Salles et ses disciples vivent en ermites dans ce vallon. En 1115, à l'initiative de Robert d'Arbrissel, Géraud de Salles fonde officiellement l'abbaye de Cadouin. Il subsiste de cette époque l'église abbatiale, la sacristie, et la base romane des bâtiments conventuels.

En 1119 elle est la première abbaye à être affiliée à l'ordre cistercien qui ne compte alors que quelques filles de l'abbaye de Cîteaux, fondée en 1098.

Dotée de terres, de moulins, de rentes... par les puissants seigneurs du voisinage, l'abbaye s'enrichit rapidement et les travaux de construction des bâtiments commencent rapidement. En 1154 l'église abbatiale est consacrée par l'évêque de Périgueux.

Jusqu'au départ des derniers moines en 1791, l'abbaye de Cadouin va connaître un destin exceptionnel.

L'église abbatiale de Cadouin est une église romane de trois nefs avec quatre travées voûtées en berceau brisé. Elle est consacrée en 1154.

La façade occidentale, à la saintongeaise, se présente comme un grand mur austère et massif, avec un porche à quatre rouleaux en son centre, trois grandes baies, en plein centre et plusieurs arcatures aveugles. L'intérieur est marqué par la sobriété de la décoration. La croisée du transept est dominée par une superbe coupole à pendentifs. Le choeur est décoré de chapiteaux aux motifs végétaux traditionnels dans l'architecture cistercienne primitive. Les chapiteaux de la nef sont en revanche plus frustes.

L'église possède la particularité d'être percée de trois oculi (petite fenêtre ronde) alignées, une sur la façace et deux sur la coupole. A chaque équinoxe, ces oculi sont traversées par un rayon de soleil, matérialisant l'orientation symbolique de l'église vers l'Orient.

Le plan de construction de l'Abbaye de Cadouin obéit à l'austérité et à la clôture imposées par l'ordre cistercien. L'est de l'église, construit avant l'affiliation est une ouverture vers l'extérieur ; celle-ci se retrouve dans l'architecture.

Le cloître, de fonds roman, est composé de quatre galeries autour d'un jardin. Ses décorations datent du XVe au XVIe siècle. Il est la barrière qui sépare les religieux du monde. Son utilisation est liée à l'essor du monarchisme, sa structure étant définie de l'extérieur par la fonction des bâtiments abbatiaux à édifier autour de la cour centrale, entourée de galeries de circulation. On y déambule, soit pour pénétrer dans un espace desservi par les galeries, soit pour prier, lire ou se recueillir.



Des colonnes richement sculptées supportent des voûtes compliquées. Dans la galerie nord, on trouve un magnifique siège abbatial en pierre. Dans les galeries est et sud, le décor sculpté s'étend sur les clefs des voûtes, les murs extérieurs, l'intérieur des baies, et les portes ouvrant vers les autres parties du monastère.

L'originalité de ce décor se situe notamment dans la structure très complexe des colonnes engagées qui se composent de machicoulis et de créneaux miniatures portant une console destinée à recevoir des statues.



Il s'agit là d'un véritable chef-d'oeuvre du XVe siècle.

Aux angles du cloître se trouvent de belles portes flamoyantes du XVe et portes Renaissance du XVIe siècle. Autour du cloître se trouvent des bâtiments abbatiaux restaurés au XVIIe siècle.


Probablement entre 1201 et 1214 (date de la première mention du Suaire dans un acte de Simon de Montfort), l'abbaye entre en possession du "Suaire du Christ" et le conserve, durant plusieurs siècles. Cette relique insigne vaut à l'abbaye de Cadouin de devenir un lieu de pèlerinage important, sur le chemin de Compostelle.

Ce pèlerinage décline pendant les Guerres de religion mais est relancé en 1644, par la publication d'un procès-verbal d'authenticité de Mgr de Lingendes. Les abbés louis d'Arodes (1660-1666) et Pierre Mary (1666-1696) profitent de cette embellie, avant un déclin qui dure jusqu'à la Révolution et la dispersion des moines.

Le Saint-Suaire est sauvé de l'incendie par le maire de Cadouin, qui le cache sous son plancher, jusqu'à ce qu'il puisse être rendu au culte le 8 septembre 1797. Cependant, il ne fait l'objet que d'un pèlerinage paroissial jusqu'à ce que Mgr Dabert, évêque de Périgueux, le relance en 1866. Il connaît alors un regain de ferveur qui dure jusqu'en 1934.



À cette date, un historien jésuite démontrera l'inauthenticité de l'objet du fait de la présence de bandes décoratives ornées d'un texte. Il y relève une inscription en coufique, style d'écriture de l'alphabet arabe. Ouvert par la "fatiha", la profession de foi islamique, le texte indique ensuite que le voile fut tissé à l'époque de Al-Musta'li, calife de l'Egypte fatimide et de son vizir El Afdal, à l'extrême fin du XIeme siècle.

Dès le lendemain de la publication de cette information, l'évêque de Périgueux annula le pèlerinage à Cadouin, au grand dam des caduniens et des nombreux pèlerins qui peuplaient Cadouin chaque année au mois de septembre pour la grande ostension annuelle de la relique.

Reste plausible alors la relation de ce voile avec la première croisade...

Habituellement visible dans le cloître de l'abbaye, le suaire, exceptionnel tissu fatimide (un seul autre est connu), est parti en restauration à Périgueux. Un facsimilé est présenté au public depuis Mars 2012.

Classée au Patrimoine mondial de l'UNESCO, en tant qu'étape des chemins de St Jacques de Compostelle, l'abbaye cistercienne de Cadouin est un chef d'oeuvre de l'architecture religieuse en Périgord.



Autour de la halle médiévale, les occasions sont nombreuses de profiter du charme cadunien : admirer la richesse architecturale de l'abbaye cistercienne, musarder à la terrasse des cafés et des restaurants, partager un moment de convivialité au cours d'un marché nocturne, chiner dans une brocante, festoyer lors de la fête médiévale, randonner dans la forêt de la Bessède ou pêcher au plan d'eau du Chabrol... toutes les occasions sont bonnes de venir... et de revenir à Cadouin.

J'espère que cette balade vous aura intéressés autant que moi, à bientôt.



Bisouuuus à tous


Dernière édition par victoria le Mar 8 Mai - 12:20, édité 7 fois
avatar
victoria
Admin

Messages : 908
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Abbaye de Cadouin

Message  mesange le Sam 5 Mai - 20:20

Passionnante, l'histoire de cette abbaye. J'en avais entendu parler récemment dans une émission, mais brièvement.

C'est un bâtiment magnifique, merveilleusement situé, en pleine forêt, un lieu favorable au recueillement. Cela me rappelle un peu l'abbaye de Citeaux que je connais, mais qui est bien moins conservée.

En ce 11ème siècle, les moines n'hésitaient pas à se lancer dans de monumentales constructions pour abriter leur ordre. Là aussi la révolution est passée par là.

Merci de nous faire connaître ta belle découverte, victoria. Dans ta région le patrimoine est fabuleux. De plus tes photos sont splendides.
Bisous.
avatar
mesange

Messages : 481
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Abbaye de Cadouin

Message  victoria le Mar 8 Mai - 14:42


Merci ma Mesange pour ce commentaire aussi sympa.

Il est vrai que cette abbaye est superbe et apporte la sérénité. J'en conviens, ma région regorge d'un patrimoine fantastique, et j'ai l'impression que dès que je prends ma voiture, et je pars me balader dans tous ces coins, je trouve toujours quelque chose de nouveau.

La balade n'est pas encore terminée, car je suis en train de préparer autre chose Very Happy .

Donc à très vite.


Bisouuus ma belle
avatar
victoria
Admin

Messages : 908
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de l'Abbaye de Cadouin

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum