notre petite planete

Petitions et causes

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Petitions et causes

Message  mesange le Dim 12 Fév - 18:25

La disparition des abeilles Mer 19 Mai - 20:22

Les abeilles sont présentes sur la planète depuis bien plus longtemps que l'homme. Elles cohabitent avec lui depuis plus de 8000 ans.

Durant leurs 6 semaines de vie, non seulement elles produisent le miel, mais elles pollinisent la grande majorité des cultures, et jouent un rôle important dans la germination et la fécondation des végétaux. Elles ne sont pas les seuls pollinisateurs, les bourdons par exemple remplissent le même rôle, mais à un degré moindre.



Mais depuis 4 ans environ, dans le monde entier, des milliards d'abeilles ont disparu. Les espèces sauvages sont concernées aussi.

Diverses causes sont envisagées : monoculture sur de grands espaces, culture intensive, utilisation des pesticides (Gaucho, Regent, Cruiser...). Certains pesticides sont accusés de perturber la mémoire des abeilles, de les paralyser.

Pour agrandir les espaces cultivables, on a supprimé les haies. En Provence, on a remplacé les cultures de fleurs par la production de légumes et de fruits.

Un nouveau fléau est apparu, le varroa, un petit acarien, lui-même porteurs de virus, qui pénètre dans l'oeuf.

En Californie, pour polliniser les immenses champs d'amandiers, on loue des rûches. Mais mystérieusement les abeilles quittent la rûche par milliers : syndrome d'effondrement des colonies (CCD, Colony Collapse Disorder). On a transféré des abeilles australiennes parfois porteuses de maladies. Stressés par les transports, les insectes sont traités avec des produits chimiques.

Dans les pays du Nord de l'Europe, les abeilles s'adaptent au climat. Dans le Sud-Ouest de la France, les abeilles saines se défendent elles-mêmes en collectivité en détruisant les alvéoles malades. Mais individuellement elles sont faibles.

Dans certains pays on a même tenté une insémination des insectes pour obtenir des espèces plus résistantes.

Parfois les abeilles trouvent refuge dans les villes, où elles se portent mieux que près des grands espaces cultivés, sur les toits de Paris, par exemple.

Peut-être un espoir avec l'agriculture bio... Mais difficulté de lutter contre les lobbies, l'industrie chimique, ou même les grandes fédérations paysannes.

30% de notre alimentation dépend de l'activité des abeilles. Sans elles, plus de légumes, plus de fruits, et même plus de plantes fourragères pour nourrir les animaux. La raréfaction des ressources provoquerait une hausse de leur coût.

Les apiculteurs lancent un cri d'alarme pour la protection de ces "sentinelles de l'environnement".

"Si l'abeille disparaissait de la surface du globe, l'homme n'aurait plus que quelques années à vivre". Cette phrase a été attribuée à tort à Albert Einstein. Est-elle exagérée ?

Pourrons-nous sauver les abeilles ?

Bisous à tous.[img][/img]

avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Disparition des abeilles

Message  mesange le Dim 12 Fév - 18:39

Sujet: Re: Pétitions et causes Sam 22 Mai - 12:16
Bonjour à tous

J'ai trouvé ton post super intéressant Mesange. Je savais que les abeilles disparaissaient, mais pas à ce point là ! J'ai trouvé quelques informations complémentaires, et je vais te les faire partager.

Le Syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles décrit le fait que des abeilles domestiques, à n’importe quelle époque (hors hiver où la ruche est en quasi-sommeil) ne rentrent pas dans leur ruche et «disparaissent» massivement (aucun cadavre dans la ruche ou à proximité). Les pertes sont brutales : une colonie entière peut disparaître en une seule nuit. Curieusement, la reine abandonnée semble en bonne santé et souvent continue à pondre, alors qu’il n’y a plus assez d’ouvrières pour s’occuper du couvain. Les quelques abeilles restées à la ruche (de jeunes adultes) semblent manquer d’appétit et la production de miel chute fortement (source Wikipedia).



Il a été découvert jusqu’à 170 produits chimiques différents dans les ruches de colonies malades et de colonies saines.

Certains échantillons de pollen dans les alvéoles en contiennent jusqu’à 35 types! Bien qu’aucun produit chimique à lui seul ne semble être la cause du syndrome, les pesticides affaibliraient les abeilles. Ainsi, de nouveaux pesticides appelés néonicotinoïdes sont suspectés d’avoir un effet imprévu sur leur capacité à s’orienter et à mémoriser leur chemin. Sans cette mémoire, l’abeille ne peut pas rentrer à la ruche, et la colonie dans son ensemble risque de s’effondrer.

La France est le 1er utilisateur européen de pesticides, avec 70 000 à 120 000 tonnes utilisées chaque année. Au niveau mondial, elle se place au 3ème rang après les USA et le Japon !

Le Varroa, et particulièrement le Varroa destructor, est un acarien présent chez l’abeille domestique. Il les affaiblit et propage des infections virales. Véhiculé sur tous les continents (sauf l’Australie) par des transferts d’abeilles reproductrices ou de ruches, il reste une des causes initiales ou partielles possibles.

Des champignons tels que le Nosema Ceranae et Nosema apis infectent les abeilles en envahissant leur tube digestif et provoquant une dysenterie. Mais l’infection est trop faible pour être mortelle à elle seule.

Avec ce virus, l’abeille est prise de tremblement, puis de paralysie. En général, elle meurt à l’entrée de la ruche. Les symptômes sont donc différents de celui du CCD, mais le virus est présent dans la plupart des colonies malades.

Des apiculteurs spécialisés dans la pollinisation à échelle industrielle font voyager leurs abeilles sur des dizaines de milliers de kilomètres pour polliniser d’immenses zones de monocultures (amandiers de Californie par exemple). Ces déplacements incessants provoquent stress, désorientation, infections et détruisent les notions d’espace et de saisons. Cette agriculture intensive réduisant la variété et le nombre des fleurs, les abeilles souffrent également de déséquilibre alimentaire. En 2005, cette « économie mondiale de la pollinisation » a été évalué à plus de 153 milliards d’euros.

Comment sauver les abeilles des pesticides?

Pour les scientifiques, le doute n'est plus permis: les pesticides sont à l'origine de la chute préoccupante du nombre d'abeilles. Jusqu'au 20 septembre, ils se penchent sur le problème au 41e congrès d'Apimondia, organisé à Montpellier.

On connaît la tirade attribuée, probablement à tort, à Albert Einstein: "Si les abeilles disparaissaient, les hommes n'auraient plus que cinq ans à vivre." Il y a donc du souci à se faire: en moyenne, 300 000 colonies s'éteignent chaque année, et ce taux de mortalité record dans les ruches a fait chuter la production nationale de 32 000 à 20 000 tonnes de miel depuis 1995. Voilà pourquoi le 41e congrès d'Apimondia, organisé à Montpellier (Hérault) jusqu'au 20 septembre, a choisi de centrer ses débats sur le thème de "L'abeille, sentinelle de l'environnement". Près de 500 chercheurs venus du monde entier y sont attendus, ainsi que 10 000 professionnels.



Vraie ou fausse, la formule d'Einstein a le mérite de rappeler que 70 % des plantes se reproduisent uniquement grâce à des insectes pollinisateurs -au premier rang desquels se trouvent les abeilles, qui peuvent transporter jusqu'à 500 000 grains de pollen en un seul voyage. Voilà pourquoi Marc-Edouard Colin, chercheur au laboratoire de pathovigilance et de développement apicole de l'Inra de Montpellier, se dit "très inquiet de la situation actuelle". Car, s'il existe plusieurs explications à cette diminution des ruches (parasites, frelons asiatiques, raréfaction des fleurs), l'agent principal, lui, est bien identifié, assure le spécialiste : "C'est, sans doute possible, l'intoxication aux pesticides."

Marc-Edouard Colin cite une expérience récente menée aux Etats-Unis avec un insecticide présentant des concentrations "bien inférieures aux doses létales". Les butineuses exposées au produit ne sont pas mortes -elles ont même pu continuer à voler- mais elles se sont montrées incapables de revenir à la ruche. Preuve qu'il y a encore "de gros efforts à faire dans l'homologation des produits phytosanitaires", conclut le chercheur.

Bisouuuus à tous et à toi ma Mesange


avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Pétition anti-corrida

Message  victoria le Dim 12 Fév - 21:15

Je viens vous présenter une nouvelle pétition à laquelle j'aimerais qu'un grand nombre de personnes se joigne à moi.
Je suis depuis très longtemps anti corrida.

Quel plaisir peut on éprouver, sous prétexte d'un rite ancestral, d'être le complice d'une mise à mort d'un taureau ?

Reprenons un peu cet ensemble.

En Espagne, avant l'arrivée des élevages spécialisés, les taureaux qui vivaient à l'état sauvage étaient des animaux puissants, imbattables et qui pesaient plus de 600 kgs. Dès 1890, les premiers élevages font fortune en produisant "du prêt-assassiner", c'est à dire une race de taureaux plus petits, moins rapides, et ne pesant plus que 400 kgs. L'apprentissage des combats commence très tôt. On fait subir aux taureaux une série de tests cruels dans les arènes, afin de sélectionner les futurs reproducteurs, les prochains champions...Les plus faibles serviront aux apprentis matadors (faut bien se faire la main) ou iront à l'abattoir.

Les éleveurs, par sélection génétique, produisent des taureaux sans danger, qui chargent les chiffons rouges, et non les hommes qui les brandissent.
Une alimentation artificielle au "pienso compuesto" donne des taureaux énormes, impressionnants, mais trop gras pour être réellement dangereux;
De surcroît, au mépris de l'interdiction, des anabolisants pouvant faire gagner 15 % de leurs poids, sont mélangés à la nourriture.

D'autres facteurs peuvent conduire à l'affaiblissement des taureaux, comme l'afeitado.
Cette pratique barbare consiste à scier à vif 5 à 10 cms de corne, L'opération dure 25 minutes, et génère d'horribles souffrances pour l'animal ; il est enfermé dans des caissons, et seules les cornes dépassent.
Cette mutilation modifie la perception de l'espace du taureau, et a pour but de le désorienter. Tous les toréros réclament l'afeitado. L'animal ainsi tourmenté, torturé, piégé, ses plaintes et ses mugissements n'empêchent rien.

Les cornes sont ensuite poncées, et éventuellement reconstituées avec de la résine.
Le taureau ne dispose pas d'un délai suffisant pour prendre connaissance de la nouvelle longueur de ses cornes et d'y adapter son coup de tête.
Les taureaux sont ensuite transportés dans les viles taurines, c'est une épreuve douloureuse. Ces transports pouvant durer plusieurs jours, sur un plan incliné pour les fatiguer, les animaux ne reçoivent ni nourriture ni eau. C'est ainsi qu'en 2001, plusieurs taureaux déshydratés ont été retrouvés sans vie.

Arrachés à leur milieu naturel, les taureaux sont enfermés dans des caissons en bois mesurant moins de 2 mètres carrés ; ils n'ont aucune possibilité de bouger. Ils seront ensuite sortis à coup de jets d'eau, de bâton, toujours avec la même délicatesse.

Et le calvaire ne fait que commencer....

Avant le combat, le taureau est parfois préparé.

Yeux enduits de vaseline (afin de le désorienter), usage en dose massive de tranquillisants et d'hypnotisants.
Les pattes sont enduites de térébenthine, ce qui procure au taureau des brûlures insupportables (ceci dans le but de l'empêcher de rester tranquille) ; des aiguilles sont cassées dans les testicules (cela empêche le taureau de s'asseoir ou de s'affaler).
Du coton est enfoncé dans ses narines, et descend jusque dans la gorge dans le but de rendre plus difficile sa respiration ; coups de pieds et de planche sur l'échine et sur les reins pour ne laisser aucune trace.

Les sabots sont limés, voire incisés, et on enfonce des coins en bois entre les onglons : cette opération est faite pendant la contention dans les boîtes à treuil (en même temps que l'afeitado).
Enfin, juste avant de rentrer dans l'arène, on lui laissera tomber une trentaine de fois des sacs de sable de 100 kgs sur les reins, après l'avoir immobilisé.
Le spectacle peut enfin commencer !..

La corrida se déroule en plusieurs actes.

Aux sons d'une mauvaise fanfare de foire,les toréadors ouvrent ls spectacle en défilant crânement dans les arènes. Le premier taureau est poussé dans l'antre de la mort... C'est parti pour vingt minutes d'épouvante !
Une fois le taureau sorti du toril, et après que les péones l'aient fait suffisamment courir pour l'essouffler, le désorienter et le fatiguer (en agitant leurs capes pour le provoquer de loin et se réfugier derrière les barrières), commence alors un cérémonial n'étant ni traditionnel, ni innocent.
La plupart du temps, les taureaux entrent dans l'arène tellement affaiblis qu'ils tombent avant la séance de torture...

1er Acte : Le Tercio de piques


Pour rendre l'animal "toréable", il faut commencer par l'affaiblir, c'est le rôle des deux picadors qui entrent alors en piste, armés de leurs puyas (longues piques).

Plus ou moins meurtrier, le coup de pique se doit d'être planté entre la quatrième et la septième vertèbre dorsale, coupant les muscles releveurs ou extenseurs du cou, et entre la quatrième et la sixième vertèbre cervicale, pour sectionner les ligaments de la nuque.
A chaque poussée du taureau, la pique s'enfonce un peu plus, jusqu'à 14 cms. Cela s'appelle "travailler le taureau". De six à huit fois successivement, la pique fouille, s'enfonce.
Les avantages tirés d'un travail bien fait sont énormes pour le matador. Ne pouvant plus bouger la tête, la gardant baissée lors des différentes passes et démonstrations, l'effet de fausse bravoure est donné par l'impression que le taureau va charger à tout moment.
Aucun avantage pour le matador, le taureau ne relevant plus la tête, tout danger ou presque est écarté.

2eme Acte : Le Tercio des banderilles

Ce n'est pas un simple jeu innocent comme on veut le faire croire.
Ces harpons de 5 cms ont pour but précis de faire évacuer le sang vers l'extérieur, pour empêcher qu'il y ait une hémorragie interne suite au travail du picador, et s'assurer ainsi que le taureau ne flanchera pas avant la fin du spectacle.
Chaque taureau reçoit ainsi trois paires de banderilles.


3eme Acte : Le Tercio de mort

Après que les péones aient fait faire plusieurs passes au taureau, stimulant la bête pour mieux l'épuiser, elle est enfin préparée pour le "tercio" de mort.

Le matador (gigotant dans des postures "esthétiques") attire et dirige à l'aide de son étoffe rouge les charges du taureau, ridiculisant et humiliant ce pauvre animal à bout de force.

Ensuite, il lui fera baisser la tête (à l'aide de son étoffe rouge) pour lui planter l'épée dans le garrot, ce garrot déjà martyrisé par les piques et les banderilles.
Mais bien souvent, l'arme est mal plantée, elle peut perforer un poumon, la victime semble alors vomir son sang et meurt asphyxiée.

Quand le premier coup d'épée ne tue pas assez vite, un péone se glisse derrière le taureau, et d'un geste vif, retire l'épée. Il la rendra au matador qui recommencera la mise à mort.

Il n'est pas rare que des taureaux reçoivent ainsi 6 à 7 coups d'épée !

Lorsque le taureau a l'indécence de ne pas tomber (ce qui arrive une fois sur trois), le tueur achève sa triste besogne à l'aide d'un descabello (épée spéciale plantée entre les deux cornes, pour lacérer le cerveau).
Dans tous les cas, un coup de grâce est donné à la nuque, un péone s'approchera du taureau à terre, et lui plantera un poignard dans la nuque (puntilla) pour sectionner la moelle épinière. Dans plus d'un cas sur trois, après la puntilla, le taureau est toujours vivant lorsqu'il est traîné hors de l'arène. Comme celui-ci qui regarde ses tortionnaires qui lui attachent la chaîne aux cornes...


L'horrible musique de cirque accompagne les clameurs sordides de ce carnaval dérisoire, et pendant qu'une pluie de fleurs honore le matador, un attelage traîne le corps du taureau comme une épave hors de la vue du public.
Les valets de piste entrent ensuite en piste avec un rateau pour effacer les traces de sang sur le sable, pour que l'on puisse ouvrir la porte du toril....à la victime suivante.
Ils seront 6 à être sacrifiés ce jour-là.



En parcourant internet, je suis tombée sur ce texte. J'ai décidé de vous le faire partager :

Et quand le taureau brisé par l'effort
A compris quel est son sort
Pour cesser de souffrir
Il va donner sa vie au matador
Dans ses yeux on voit plus
De pardon pour le tueur
Que pour les picadors
Celui qui se fait gloire
De supporter le mal
Est beaucoup moins fort

Et Francis Cabrel l'a si bien chanté
La corrida. Est-ce que le monde est sérieux ?


Bisouuus à tous
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Message de cloe_38

Message  victoria le Dim 12 Fév - 21:31


Quant à la corrida ma vic pardon mais j'ai pas pu lire jusqu'au bout, je suis scandalisée, pour moi ces hommes sont des mauviettes, ces pauvres bêtes sont deja mortes avant la corrida, moi j'aimerais voir un taureau pas dopé face à une de ces mauviettes et nous verrons qui est le vainqueur, c'est un vrai scandale, faire le beau devant un taureau diminué perso je ne suis pas admirative. Quant à toutes les personnes qui prennent leur pied en allant voir ce massacre je suis vraiment inquiète, je suis triste, faire souffrir tous ces animaux pour faire jouir tous ces nuls ça me désole. Je constate que certains hommes sont en mal de virilité et s'ils n'ont trouvé que ça ( les ailerons et la corrida ) pour épater leur partenaire alors la je me fais beaucoup de souci. Grrrrrr je suis très en colère bisoussssssssssssssssssss

avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Message de Mesange

Message  victoria le Dim 12 Fév - 21:32


J'ai lu péniblement tes différents posts sur les corridas, Victoria. Mais je me suis forcée à les lire jusqu'au bout.

Je croyais naïvement que la corrida était un vrai combat avec égalité de chances pour le matador et le taureau. Même si je n'ai jamais eu envie d'en voir une.

Comment peut-on traiter avec un tel raffinement de cruauté,un tel mépris même, ces magnifiques animaux que sont les taureaux ?

J'ai vu également (en partie seulement car je n'étais pas seule ce soir là) l'émission sur le massacre des requins. Dans une autre émission, il était question cette fois des dauphins. Eh oui on les chasse, je ne sais plus dans quel pays. On en tue par centaines, et ceux dont on n'a pas besoin, ils ne sont même pas relâchés, on les tue.

J'ai vu un autre reportage sur les poussins cette fois. Pour produire des oeufs on ne garde que les poussins femelles. Les mäles sont inutiles... Qu'en fait-on ? Difficile à croire... et pourtant. Ils sont broyés... vivants. Le progrès dénature complètement l'être humain.
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Message de Redlight

Message  victoria le Dim 12 Fév - 21:33


victoria je te remerci de ce post que tu as fait il est tres bien construit et explicite , je ne savais pas du tout a quel point une corridas pouvais etre aussi cruelle j ai été surpris ,dégouté, et en meme temps je me dis q c est le propre de l homme que de faire souffrir, de plus n etant pas pour la chasse , la peche de temps en temps mais bon faut que ca morde lolllll, et je remet tjs les poissons a l eau . Pour moi c est une maniere de faire aux animaux ce que lon nas pas faire a l homme (qoique). Mci en tout cas j en est appris beaucoup sur ce sujet venant de toi et j ai été treés touché par celui ci .
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Nouvel article sur les corridas

Message  victoria le Dim 12 Fév - 21:37

Bonjour à tous

Je viens de trouver un nouvel article sur les corridas, j'ai voulu vous le faire partager (bien que celui-ci ne soit guère super....).

Voici le sort réservé à beaucoup de chevaux lors des corridas. Le cheval du picador (cavalier) est soi-disant « protégé » de la charge du taureau par un lourd caparaçon. Or, il n'est pas rare de voir le groupe équestre renversé par cette charge. Nombreuses sont les éventrations. Les entrailles se répandent sur le sable et le cheval ne peut se débattre qu'en piétinant ses propres intestins.


Depuis 1928, les chevaux sont obligatoirement protège par un caparaçon. Cette volonté de protéger le cheval n'a pas été dictée par le souci d'éviter sa souffrance, mais pour des raisons matérielles et économiques : les transports et l'agriculture commençaient à se mécaniser ; il était évident qu'un jour, se procurer des chevaux en très grand nombre et pour un prix abordable deviendrait difficile.

Le caparaçon ne protège pas l'abdomen du cheval et constitue un réel handicap lorsque ce dernier cherche à se redresser.

Ajoutons à cela l'horreur des yeux bandés, les oreilles ficelées et bouchées, et les naseaux barbouillés de produits pour qu'il ne sente pas l'odeur du taureau et du sang qui coule sous les banderilles.

Le cavalier oblige le cheval à un geste contre nature en l'amenant vers le taureau. Ensuite, il faute esquiver la charge. Les blessures sont nombreuses. Les cornes effleurent souvent les chevaux. Il faut voir leurs yeux exorbités pour comprendre leur affolement, comprimé entre un mors sévère et des éperons acérés.

Dans une déclaration dans le Midi Libre, l'un de ces tortionnaires avoue : « lorsqu'on prépare des chevaux aux corridas, il en faut beaucoup car il y a énormément de déchets ».

Arènes ou abattoirs, aucune différence, sinon la douleur et une agonie plus longue.

La corrida est la pire des lâchetés.

Bisous à tous
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Ils ont gagné !

Message  mesange le Mar 14 Fév - 19:17

Procès de l'amiante en Italie

Le tribunal de Turin a condamné les 2 propriétaires de la firme Eternit SA à 16 ans de prison, 30.000 € aux familles des victimes, 25 millions d'euros à la commune de Casale Monferatto, 20 millions à la région du Piémont, 15 millions aux caisses d'assurance maladie. Mais l'un des accusés vit en Amérique Centrale, l'autre est très âgé.
Le matériau en cause à l'origine de cancers incurables a été interdit en Italie en 1992 et en France en 1997.

Monsanto

Monsanto a été jugé responsable de l'intoxication d'un agriculteur charentais par le tribunal de Lyon. Par suite de l'inhalation de l'insecticide Lasso, cet homme souffrant de troubles neurologiques, a été reconnu invalide à 50 %.
Bien sûr Monsanto fait appel.

Parfois le pot de terre gagne contre le pot de fer !
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petitions et causes

Message  victoria le Lun 20 Fév - 18:37


Merci ma Mesange pour ces deux infos importantes ! Very Happy .

Pour une fois que le commun des mortels arrive à tenir tête et à gagner devant des grosses firmes, ça fait du bien Wink .


Gros bisouus ma belle
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Stop au massacre des dauphins au Japon

Message  victoria le Jeu 1 Mar - 10:13

Bonjour


Je suis tombée ce matin sur un article qui m'a dégoûtée et mise en colère, j'ai décidé de vous le faire partager.

Chaque année, au Japon, 20 000 dauphins, marsouins, et petites baleines sont massacrés.

À partir du 1er septembre et habituellement jusqu’au mois de mars de l’année suivante, des pêcheurs rabattent des familles entières de petits cétacés vers des baies peu profondes, où ils les noient et les poignardent à mort.


Dans cette baie, qui fait partie d’un parc naturel national, se déroule ensuite un spectacle macabre. Les pêcheurs procèdent tout d’abord à un tri : les plus beaux spécimens sont sélectionnés dans le but d’être revendus à des delphinariums, à des prix pouvant atteindre jusqu’à 150 000 $. Mais que se passe-t-il pour les milliers d’autres dauphins capturés ?

L’information peut surprendre… Ces derniers sont vendus pour leur viande, qui finit sur les étals des marchés, dans les restaurants japonais ou encore les cantines scolaires ! Un dauphin mort rapporte ainsi environ 600 $.

Ce bain de sang dont les victimes sont des êtres intelligents et sensibles constitue un spectacle difficilement supportable.



Les dauphins ne sont pas tués instantanément ni de manière humaine : ils sont extirpés de l’eau, tirés sur le macadam, puis égorgés vifs ; leur agonie se prolongeant souvent de longues minutes.

Chaque année, de part et d’autres des régions côtières du Japon, ce sont pas moins de vingt-trois mille dauphins qui sont ainsi tués pour leur chair.

Tant qu’il y aura de la demande, ces massacres continueront.

Pour cette raison, les réalisateurs du film insistent sur le fait que la viande de dauphin constitue un danger sanitaire. En effet, vivant dans une mer du Japon extrêmement polluée et se trouvant au bout de la chaîne alimentaire sous-marine, leur chair concentre des taux extrêmement élevés de mercure, jusqu’à plus de 3500 fois le seuil autorisé !

C’est toute l’histoire et tout le message de The Cove : dévoiler au monde ce qui se passe dans la baie de Taiji, afin d’empêcher que les massacres de dauphins s’y répètent une fois encore. Pourtant, à partir du 1er septembre à minuit, la chasse aux dauphins a été réouverte, et ce pour une durée de six mois.

Les pêcheurs japonais défendent cette pratique en expliquant qu’elle est traditionnelle et qu’elle ne menace pas la pérennité des espèces chassées. Dans une déclaration soumise en 2006 à la Commission Baleinière Internationale, ils rappellent que la chasse à la baleine (et aux cétacés) a commencé à Taiji en 1606 et qu’elle fait partie de l’équilibre alimentaire et économique du pays. Les pêcheurs locaux ne semblent pas décidé à y mettre un terme…


Les pêcheurs japonais contre-attaquent même. Dans les commentaires de l’article qui ont été écrits sur le film en faveur de la défense des dauphins, il a été trouvé un texte en anglais expliquant que les pêcheurs de Taiji étaient soi-disant victimes d’une “organisation éco-terroriste” motivée par l’appât du gain et déformant sciemment les faits… Crying or Very sad .

La pêche aux petits mammifères marins n’est pas régie (à la différence de la chasse à la baleine) par la Commission Baleinière Internationale. Elle dépend d’une autorisation gouvernementale.

Cependant, les militants comptent entre autres sur la ville de Broome, en Australie, pour intervenir. Cette dernière est en effet la ville jumelle de Taiji.

Pour Richard O’Barry, le Conseil municipal de la ville a le pouvoir de faire pression en décidant de suspendre ses relations avec Taiji.

La demande menant à ces massacres ne provient pas seulement des quelques consommateurs japonais (moins de 1% de la population) de viande de dauphin.

Elle est également liée à l’industrie multi-milliardaire des delphinariums, qui requiert en permanence de nouveaux spécimens pour ses parcs. Or, les dauphins présentent le désavantage de ne se reproduire que très difficilement en captivité. De nouveaux “clowns” doivent ainsi être capturés en pleine mer, et une bonne partie d’entre eux provient de la baie de Taiji.

Richard O’Barry, qui constitue le héros de ce documentaire, est bien placé pour le savoir. Ce spécialiste des mammifères marins, ancien dresseur des dauphins ayant joué le rôle de Flipper dans la série éponyme, se sent en effet en partie responsable de l’essor de cette industrie du divertissement, ainsi qu’il le confie dans cette interview. Ce documentaire lui sert de tribune pour dénoncer le mensonge duquel s’entourent les parcs aquatiques. Le dauphin n’est pas un animal "toute douceur et gaiété", mais un animal sauvage, intelligent, et méritant de vivre dans son environnement naturel, en toute liberté.

The Cove constitue ainsi un plaidoyer contre l’industrie des delphinariums – qui nous renvoient une image faussée du dauphin et contribuent à ce que Ric O’Barry appelle une forme de “mauvaise éducation”.


Massacre au nom de la tradition ?

Les pêcheurs en cause se défendent en rétorquant qu’ils font ça au nom de la culture et de la tradition japonaise. «Vous mangez des vaches, nous on mange des dauphins», voila ce qu’ils répondent. Mais comment pourrait-il s’agir d’une tradition lorsque les ¾ de la population japonaise ignorent tout de ce massacre? La plupart des Japonais ignorent même complètement que l’on consomme de la viande de dauphin dans leur pays.

Officiellement aucun Japonais ne mange de dauphin, pourtant 23.000 sont massacrés chaque année pour la consommation humaine.

Un camouflage volontaire :

En fait, de nombreux Japonais consomment régulièrement de la viande de dauphin sans même le savoir, car bien souvent elle se retrouve en vente sous d’autres noms.

Et pour cause, outre le fait que «dauphin» sur un emballage n’est pas très vendeur, cette viande est en fait impropre à la consommation humaine. Elle contient un très fort taux de mercure, qui n’est autre que le plus toxique des éléments radioactifs. Le mercure se retrouve dans les plus petits organismes de l’océan, puis à chaque maillon de la chaine alimentaire, le mercure se déculpe pour finalement atteindre des niveaux de toxicité astronomiques au sommet de la chaine.

Les dauphins sont donc de véritables décharges toxiques ambulantes. Au Japon la recommandation de taux maximal de mercure dans les produits de la mer est de 0.4 part/million de mercure. Or certains tests effectués sur la viande de dauphin commercialisée ont révélé jusqu'à 2000 part/million de mercure. Autrement dit les pêcheurs sont en train d’empoisonner les gens à qui ils font consommer cette viande, et ce avec la bénédiction du gouvernement japonnais.

Le contrôle des nuisibles :

En 1986, la commission baleinière internationale interdit la chasse à la baleine. Dès 1987, le Japon triple ses prises de dauphins et continue à tuer les baleines pour «raisons scientifiques».

Tous les cétacés sont menacés dès lors qu’ils approchent les côtes du Japon.

Lorsque les membres du gouvernement japonais sont interrogés sur la question, ils répondent que le massacre des dauphins répond aux besoins d’une politique de contrôle des nuisibles. En effet, il tente de se justifier en tenant les dauphins pour responsables du déclin de la pêche. Selon eux, les dauphins mangeraient trop de poissons, vidant ainsi les océans. Il faudrait donc les éliminer pour pouvoir continuer à pêcher.

En d’autres termes, ils veulent éradiquer la compétition et tuer les cétacés au lieu de réduire leur pêche.





Bisouuuus à tous
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Massacre des dauphins

Message  mesange le Jeu 1 Mar - 17:56

Ces massacres de dauphins et de baleines sont épouvantables. C'est d'autant plus scandaleux qu'ils se déroulent dans un parc naturel ! Je pensais que là au moins les animaux étaient protégés.
Ce qui est également grave, c'est le fait que ces animaux sont capturés dans une zone très polluée, et que les japonais, et même les touristes, s'empoisonnent sans le savoir.
Tout cela est effrayant.
Bisous !
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petitions et causes

Message  victoria le Ven 2 Mar - 9:16


Oui, c'est effrayant de donner à la population du poisson impropre à la consommation !!!

A croire que les Japonais vivent sur une autre planète, et qu'ils n'ont rien à faire de la toxicité de l'alimentation Crying or Very sad .


Bisouuuus
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

SOS tigres en danger

Message  victoria le Sam 3 Mar - 9:00

Bonjour


Je viens aujourd' hui attirer votre attention et tirer la sonnette d'alarme sur un sujet qui me tient à coeur : la survie du tigre.

En effet, 97% des tigres sauvages ont disparu en moins d'un siècle... Il est encore temps d'agir ! Il s'agit là d'une véritable catastrophe Crying or Very sad .

La population mondiale des tigres risque de s'éteindre si la communauté internationale ne s'unit pas rapidement pour trouver de nouvelles stratégies pour assurer leur survie, ont estimé mardi scientifiques et associations réunis dans la capitale du Népal, Katmandou.


Lors de l'ouverture d'une conférence de quatre jours rassemblant 200 délégations de 20 pays, le premier ministre du Népal, Madhav Kumar Nepal, a estimé qu'une action menée individuellement par chaque pays pour sauver les tigres n'aurait aucun succès. «Des stratégies collectives et une solidarité mondiale et régionale sont plus nécessaires que jamais», a-t-il jugé, ajoutant que le braconnage et la disparition de l'habitat, notamment les zones de forêts, représentaient la menace la plus sérieuse à la survie des tigres.

Partout dans le monde, la chasse aux tigres est illégale et le commerce de peaux ou d'os est interdit par un traité engageant 167 pays, dont le Népal.

Mais en Asie, et notamment en Chine, la chasse aux tigres est un commerce très lucratif, certaines parties du félidé étant toujours utilisées en médecine traditionnelle et pour des produits aphrodisiaques, tandis que leurs peaux continuent d'être convoitées pour l'ameublement et la décoration.

Selon des experts, une peau de tigre se négocie environ 1000 dollars sur les marchés népalais, un prix qu'il faut multiplier par dix lorsqu'elle est vendue à l'étranger.

Le président de la Banque mondiale, Robert Zoellick, qui a envoyé un message vidéo aux membres de la conférence, a indiqué que les activités illégales des vendeurs et braconniers étaient «mieux organisées» que les politiques et les défenseurs des espèces en danger.

Le commerce illégal d'animaux sauvages est estimé à environ 10 milliards de dollars (par an) en Asie, soit le deuxième plus important après la contrebande d'armes et de stupéfiants», a-t-il affirmé.

Selon Mahendra Shrestha, le directeur de la fondation américaine Save the tiger, seuls 3.200 tigres vivent encore à l'état sauvage, contre 100000 il y a un siècle.

Le tigre est le plus grand des félins et sans aucun doute le plus beau. Symbole de puissance et de courage, tous les tigres ont en commun une silhouette racée et une démarche souple.

Sur les huit sous-espèces de tigres, seulement cinq survivent encore aujourd'hui. La légende du tigre "mangeur d'hommes" a été propagée par des chasseurs. En fait sur 1000 tigres, seuls trois auraient attaqué des hommes.

Evolution du Tigre :

Le tigre fait partie de la grande famille des félidés. Les premiers sont apparus il y a evniron 25 millions d'années en Europe. C'était un : Prolailurus Lemanensis ne pesait guère plus de 15kg. Il était agile et sans doute arboricole.

La diversification de cette famille a abouti aux 37 espèces actuelles dont le tigre. Il faut remonter au Pleistocène( 1,73 Ma_ 10000 ans) pour retrouver les premiers félins tels que nous les connaissons aujourd'hui.

Les tigres aux dents de sabre comme le Smilodon n'ont aucun lien de parenté avec nos tigres actuels et se sont éteints sans laisser de descendance.

Les sous espèces de tigres :

Sur les 8 sous-espèces, seules 5 survivent à l'état naturel et dans des conditions précaires. Les sous-espèces sont proches les unes des autres. Les différences assez réduites concernent surtout la taille et les nuances du pelage. Ce sont tous d'excellents nageurs.

Trois sous-espèces disparues :

- Tigre de Caspienne: Sa disparition est surtout liée à la déforestation massive qui a dévasté les bords de la Caspienne.

- Tigre de Java et Tigre de Bali: Les chasseurs ont exterminé ces deux sous-espèces qui vivaient déjà sur un habitat réduit.

Cinq sous-espèces survivantes :

- Tigre de la Chine du Sud :


Le tigre de Chine vit à travers les forets humides du centre et de l'est de la Chine. Il y a environ 50 tigres de cette sous-espèce en liberté, et quelques unités dans les zoos chinois. Le tigre de Chine est assez proche du tigre du Bengale, mais peut avoir une robe parfois légèrement bleutée. Ces tigres ne pourront pas être sauvés dans leur habitat naturel. La déforestation réduit leur habitat et de plus, les Chinois utilisent leur os pour des préparations médicinales sans aucune efficacité.

- Tigre de Sibérie :


C'est le plus grand des félins du monde. Lui aussi a failli disparaître. Sa survie reste précaire malgré les efforts conjoints des américains et des russes.Le plus grand et le plus puissant de tous les félins, et donc de tous les tigres. Il vit dans la taïga sibérienne. On compte aujourd'hui environ 400 tigres de Sibérie en liberté, et pratiquement autant en captivité.

- Tigre de l'Inde :

Egalement baptisé " Tigre royal du Bengale", sa survie est très menacée par la surpopulation en Inde.

- Tigre de Sumatra :


C'est l'un des plus petits tigres. Il se distingue aussi par son pelage orangé très coloré. Le tigre de Sumatra se trouve uniquement, comme son nom l'indique, sur l'île de Sumatra, en Indonésie. Il reste environ 500 de ces tigres en liberté.

- Tigre d'Indochine :


Il n'en reste que quelques centaines dans le sud est asiatique.On peut trouver le tigre d'Indochine dans les forêts du Cambodge, de la Chine, du Laos, de Thaïlande et du Vietnam. Il reste aujourd'hui environ 1 000 individus. Le tigre d'Indochine est plus petit que le tigre du Bengale.

- Le Tigre blanc :


Il ne s'agit pas ici d'une sous-espèce à part entière, mais plutôt d'une variante génétique d'une de ses sous-espèces. La couleur de son pelage est due à une mutation naturelle qu'on appelle le leucisme. Mais son pelage blanc ne fait pas de lui un albinos ! On peut par exemple trouver des tigres blancs du Bengale, ou des tigres blancs de Sibérie.
Généralement, les tigres blancs sont un tout petit peu plus grands que leurs congénères de la même sous-espèce, sauf en ce qui concerne le tigre de Sibérie chez qui le tigre blanc ne dépasse pas la taille déjà imposante du félin des neiges.
Un peu dans le même genre, on trouve parfois des tigres atteints de ruffisme, à savoir que le noir de leurs rayures est devenu roux foncé.

L’avenir du tigre et le nôtre sont pratiquement liés… En sauvant le tigre, on sauve la forêt. En sauvant la forêt, on se sauve nous mêmes ! Tout cela est bien flou, et l’on ne peut pas vraiment dire avec précision ce qui adviendra du tigre, mais on peut parier qu’il ne sera bientôt plus question de le laisser en liberté, mais de le mettre dans des réserves…

A nous de nous responsabiliser, pour que ceci n’arrive pas ! Comme le dit le proverbe russe, l’espoir est toujours ce qui meurt en dernier…



Bisouuus à tous
















avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

SOS Tigres en danger

Message  mesange le Dim 4 Mar - 18:26

Il serait vraiment dommage que cet animal magnifique disparaisse. Mais que peut-on faire vraiment ?
Le problème est le même pour les éléphants à causes des défenses en ivoire, et les rhinocéros à cause des cornes supposées aphrodisiaques, ou guérir des maladies.

En Afrique du Sud on transfère les rhinocéros vers des zones plus propices à leur développement et leur sécurité.
A cause des braconniers et de la diminution de leur habitat en Afrique et en Asie, les rhinocéros sont menacés, en voie d'extinction ou même disparus pour certaines espèces.



Au Viet-Nam on broie la corne, on ajoute un peu d'eau pour faire une supervitamine ! On l'utilise en famille, même pour les enfants contre la rougeole.
Une corne de 3,5 kg peut valoir 360.000 dollars au marché noir.

La Chine a bannie la corne de rhinocéros pour usage médical et le Yémen en a interdit l'usage pour fabriquer les manches de poignards utilisés pour les cérémonies.

Au Viet-nam, on utilise la corne pour soigner les cancers ! Si la médecine moderne ne réussit pas, on revient aux méthodes traditionnelles...

Dans des fermes d'Afrique du Sud on élève des rhinocéros pour prendre les cornes. Si on les coupe à 8 cm de la base, elles repoussent en 2 ans. Même avec un petit bout de corne, la force de frappe de cet animal reste incroyable.

Au Viet-nam l'exportation de corne est autorisée comme trophée !
La loi sud-africaine exige que le chasseur tue le rhinocéros pour pouvoir exporter la corne comme trophée.

Difficile d'imposer l'idée qu'un rhinocéros est plus précieux vivant que mort, quand le braconnage procure de petites fortunes !

(Infos trouvées dans National Geographic de Mars 2012).

Bisous à tous.
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petitions et causes

Message  victoria le Lun 5 Mar - 18:11

Bonjour


Les braconniers chassent les animaux illégalement afin de pouvoir récolter leurs peaux, leurs os et même leurs viandes. Ainsi le braconnage menace la survie de certaines espèces comme le tigre chassé pour sa fourrure et ses os, le panda chassé pour la fourrure, l'éléphant chassé pour son ivoire ou encore la baleine pour sa viande. Les braconniers revandent leurs prises à des prix exubérant (plus de 10 000 euros pour un tigre). Certaines sous-espèces du tigre on totalement disparu (tigre de Bali, tigre de la Caspienne).



Ainsi de nombreuses entreprises ou particuliers arrivent à tirer profit sur le dos des animaux en les décimant. Autrement dit, si le braconnage existe, c'est parce qu'au bout, il y a beaucoup d'argent à la clé. Pour de l'argent, l'être humain est capable de beaucoup de choses, même de sacrifier une espèce tout entière !!

La majeure partie des félins sont menacés par le braconnage car ils possèdent une fourrure particulièrement belle.

Afin de lutter contre le braconnage, il faut que les animaux disposent de vastes réserves naturelles où ils doivent être constamment protégés et suivit (grâce à des colliers émetteurs) par des gardes forestiers et des policiers en nombre suffisant.

Le problème vient du fait que les pays pauvres (Inde, Kenya, Congo..) ne disposent pas assez de revenus pour inverstir dans cette perspective. C'est pourquoi, de nos jours, le braconnage est difficile à stopper.

Du 15 au 19 août 2011 s'est tenue à Genève la 61e réunion du comité permanent de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages. A cette occasion, le WWF rappelle que le braconnage et le commerce illégal d'ivoire d’éléphant et de corne de rhinocéros ne cessent de croitre.

Environ 21.000 rhinocéros vivent en Afrique du Sud. Le pays abrite 90% de la population de rhinocéros blanc d’Afrique, mais plus de 250 d’entre eux ont été tués depuis janvier 2011, et 333 en 2010.


L’augmentation du braconnage de ces grands mammifères s’expliquerait par une hausse de la demande en cornes, utilisées dans la médecine traditionnelle en Asie comme aphrodisiaque ou pour leurs supposées vertus anticancéreuses. "L'usage de la corne de rhinocéros avait été supprimée de la pharmacopée chinoise en 1993 et ses propriétés anticancéreuses n’avaient pas été prouvées", rapporte le WWF dans un communiqué.

En ce qui concerne la situation des éléphants, la Chine et la Thaïlande sont les deux plus gros marchés de la planète pour les ventes illégales d'ivoire, selon un rapport sur le braconnage des éléphants et le commerce illégal de l'ivoire qui sera présenté aux Parties à la Cites. Il revient donc à la Chine "d’améliorer ses efforts dans le contrôle du commerce d'ivoire et d’offrir un soutien plus important aux pays africains, où le braconnage et le commerce illégal d’ivoire sont les plus répandus".



Outre la Chine, la République démocratique du Congo et le Nigeria, aujourd’hui considérés par le WWF comme «les plus négligents en matière de contrôle des marchés domestiques», devraient agir avec plus d’efficacité et de fermeté.


Bisouuus à tous

avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Les droits des Indiens et leur sagesse

Message  mesange le Jeu 15 Mar - 18:49

Harlyn Geronimo, 63 ans, l'arrière petit-fils du célèbre guerrier apache, parraine cette année la Foire de Lyon. A ce titre, il était l'invité de France3 Lyon.



Geronimo a engagé des poursuites contre l'Etat de l'Okhlaoma pour récupérer les ossements de son arrière grand-père, afin de l'enterrer près de son lieu de naissance, le Nouveau-Mexique, et faire respecter ainsi ses dernières volontés. Or sa tombe est devenue un site touristique et l'Etat de l'Okhlaoma gagne des millions de dollars.

La place des Indiens aux Etats-Unis aujourd'hui : "L'administration du président Obama a engagé beaucoup d'Indiens au sein de ses services. Je crois que les Américains se réveillent sur cette question. Nous avons la double citoyenneté avec notre propre système de gouvernance".

Geronimo soutient aussi la cause des Indiens d'Amazonie victimes de la destruction de leur forêt par de grandes firmes.

Son message : "Il existe beaucoup de corruption parmi les dirigeants de notre planète. Le souci du réchauffement climatique me tient à coeur. Un apache est très proche de la nature et aujourd'hui, je suis pessimiste face à l'avenir de notre planète. Nous sommes allés trop loin. Les leaders ont leur part de responsabilité, car ils n'ont pas traité ce problème avec sérieux".

Pour les jeunes : "Je dirai aux jeunes d'obtenir la meilleure éducation possible et de travailler dur".

Question : Quel trait de caractère avez-vous gardé de votre ancêtre ?

Réponse : "L'esprit guerrier !".



Bisous à tous.


Dernière édition par mesange le Dim 18 Mar - 20:22, édité 1 fois
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Les droits des Indiens

Message  victoria le Jeu 15 Mar - 20:06

J'avoue qu'il est sublime ton Indien ma Mesange Wink .

J'ai beaucoup aimé ton post, et je ne connaissais pas ce descendant de Géronimo.

La sagesse des Indiens a survécu pour nous apporter une réponse spirituelle très réconfortante. Sur ce chemin du cœur, les voix de la nature se font entendre dans une harmonie qui repose l’âme. Comme un héritage spirituel transmis aux générations futures pour qu’elles n’oublient jamais le rôle primordial de la nature et le bonheur apporté par celle-ci quand l’homme la respecte et sait s’harmoniser à elle.

Le guerrier est celui qui peut transformer l'ignorance et l'agression en action juste. Parce qu'il comprend le processus de la pensée et les lois de la nature. Pour cela, Il n'a pas besoin d'armes.

Merci pour cet article très intéressant.


Gros bisouuus
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Noces barbares au Maroc

Message  mesange le Sam 17 Mar - 19:53

Amina, 16 ans, a été contrainte d'épouser l'homme qui l'avait violée, pour laver le déshonneur de la famille, et pour que le violeur échappe à la prison.
Cet arrangement est courant au Maroc, et dans les pays du Maghreb.
Mais Amina s'est suicidée.
Des jeunes filles et des femmes ont manifesté dans les rues, réclamant l'abrogation de cette loi.

Bisous !
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Noces barbares

Message  victoria le Dim 18 Mar - 9:32

Bonjour,


Je suis outrée par cette information ma Mesange qui relate du suicide de cette jeune femme violée Crying or Very sad . Quelle honte !!!

Pourtant, dans la loi marocaine, le viol est considéré comme un délit, et est punit au maximum de 5 ans de prison. Le violeur a la possibilité de choisir entre l’emprisonnement ou le mariage avec sa victime.

Dans de nombreuses familles où le poids de la tradition et de la religion est très fort, la perte de la virginité hors du mariage est considéré un déshonneur pour la famille. Souvent, des arrangements sont trouvés, avec la contribution de la justice, pour que les filles violées épousent leur agresseur.

Le Maroc n’est pas le seul pays du Maghreb dans cette situation. En Tunisie et en Algérie également, si la victime épouse son violeur, celui-ci échappe aux poursuites.

Pour éviter la « Hchouma », le déshonneur, la famille de la victime et la famille du violeur se sont entendues sur un mariage pour que l’affaire ne s’ébruite pas. La jeune fille a subi dès lors des maltraitances de sa belle-famille et de son époux. Elle n’a pu trouver aucun soutien auprès de sa propre famille, ni auprès des autorités puisqu’au Maroc, la loi permet à un violeur d’être exempté de toutes sanctions s’il se marie avec sa victime.

Quand ces pays évolueront-ils ? La religion, toujours la religion !!!.... Et la femme alors ???

Il est bien connu que dans ces pays, la femme ne compte pas, ou est considérée comme une moins que rien Evil or Very Mad .

Le journal al-Masa'a a rapporté qu'Amina a avalé de la mort aux rats alors qu'elle se trouvait dans la maison de son mari (et donc de son violeur). Lorsque celui-ci s'est rendu compte que son état de santé se dégradait, il l'a traînée jusqu'à la maison de la famille de la jeune fille. Sur le chemin, il n'avait pas cessé de la battre, aurait confié Amina à sa famille, quelques heures avant de mourir.

L'émotion au Maroc a forcé les politiques à s'exprimer sur la législation de protection des femmes. Fait rare : le gouvernement à majorité islamiste a largement consacré sa réunion hebdomadaire à l'examen de ce drame.

"Il faut étudier d'une manière approfondie cette situation avec la possibilité d'aggraver les peines dans le cadre d'une réforme de l'article du code pénal. Nous ne pouvons pas ignorer ce drame".

Article 475 de la Constitution marocaine :

"Quiconque, sans violences, menaces ou fraudes, enlève ou détourne, ou tente d'enlever ou de détourner, un mineur de moins de dix-huit ans[176], est puni de l'emprisonnement d'un à cinq ans et d'une amende de 200[177] à 500 dirhams. Lorsqu'une mineure nubile ainsi enlevée ou détournée a épousé son ravisseur, celui-ci ne peut être poursuivi que sur la plainte des personnes ayant qualité pour demander l'annulation du mariage et ne peut être condamné qu'après que cette annulation du mariage a été prononcée".

Je rappelle que les 57 pays musulmans membres de l'OCI ne reconnaissent pas la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1948.

On ne peut pas changer en 10 ans, 800 ans de barbarie (que certains appellent « tradition »). C'est malheureux que de telles lois existent encore. Quel drame pour toutes ces femmes et jeunes filles qui vivent sous la coupe d'individus pourtant bien inférieur dans l'échelle humaine.

La famille de cette jeune fille devrait être mise en examen. Son ex-mari-violeur devrait être collé en prison pour quelques décades. Quelle honte !!!.

Cette jeune fille a été salie, souillée, niée, détruite par deux fois dans son existence, effectivement ! Une première fois lors de l'agression, une seconde lorsque la famille a préféré la marier à son bourreau, pour préserver un semblant d'honneur à la con. Aaaah, l'honneur...que ne ferait-on pas pour "garder la tête haute", hein ? Fierté de merde Evil or Very Mad .

Nier à ce point l'intégrité humaine, c'est un scandale. J'espère que la médiatisation de cette affaire fera bouger les fesses des autorités marocaines ! il est grand-temps que certaines « » »« traditions » » » » qui ne tiennent pas debout disparaissent et soient sévèrement réprimées par la loi.

Merci ma Mesange de nous avoir informés sur ce drame.


Bisouuus à toi
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Disparition des abeilles

Message  mesange le Ven 30 Mar - 16:52

Ce sujet est toujours d'actualité.
Les apiculteurs demandent l'interdiction de l'insecticide Cruiser, nuisible pour les abeilles.
Le Ministère de l'Agriculture français demande à l'INRA d'accélérer les recherches en plein champ, et menace d'interdire ce produit.
Bien entendu le laboratoire SYNGENTA qui produit cet insecticide conteste sa nocivité.

Bisous à tous.
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Massacres d'éléphants au Cameroun

Message  mesange le Sam 31 Mar - 17:11

Les massacres d'éléphants continuent au Cameroun, malgré la présence du BIR, un corps d'élite de l'armée camerounaise.
Ces massacres ont lieu dans un parc national, et sont commis par des cavaliers lourdement armés venus de pays voisins, dans le but de récupérer l'ivoire, bien sûr.

Bisous à tous.
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Ailerons de requins

Message  mesange le Sam 31 Mar - 17:20

Selon des neurologues de l'université de Miami, les nageoires des requins contiennent une neurotoxine qui pourrait provoquer des maladies dégénératives, comme Alzheimer et Charcot. Cette toxine pourrait aussi se trouver chez certains poissons, crabes, et crevettes.
(Relevé dans Sciences et Avenir, Avril 2012).

Cette découverte pourrait-elle mettre fin au massacre des requins ?

Bisous à tous !
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Menace sur les châtaigniers

Message  mesange le Sam 31 Mar - 17:32

Les châtaigniers français sont menacés par le cynips. Ce petit insecte noir provient d'Asie.
Cet insecte produit des galles vertes, puis roses-rouges sur les feuilles. Ces gales sèchent et restent sur l'arbre au moins 2 ans.
Les châtaigneraies d'Ardèche et des Cévennes sont les plus touchées.
Il n'est pas possible d'utiliser des produits chimiques.
La seule arme possible est biologique, communiquée par les Italiens qui connaissent le même problème : un parasitoïde prédateur du cynips.
(Info trouvée dans Sciences et Vie, mars 2012).

Bisous à tous.
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Disparition des abeilles

Message  victoria le Dim 1 Avr - 7:21


Tu as raison ma Mesange de nous alerter sur ce problème qui est très grave je trouve.

L’affaire défraie la chronique depuis longtemps : comment expliquer les hécatombes subies par les ruches en France et dans de nombreux pays ? Bien entendu, les pesticides utilisés par l’agriculture se sont très vite trouvés dans le collimateur des apiculteurs et des écologistes.

Pourtant, les doses retrouvées dans les abeilles se révélaient minimes, c’est à dire inférieures à celles qui provoquent la mort de l’insecte. Et pourtant, la population des ruches diminuait. Que se passait-il ? Les soupçons se sont portés sur les effets neurologiques des insecticides lorsque les apiculteurs ont remarqué que certaines abeilles ne mourraient pas à l’intérieur de la ruche mais à l’extérieur, comme si elles n’avaient pas pu revenir au bercail. On connaît pourtant l’extraordinaire sens de l’orientation de ces insectes. Que se passait-il ?

Une équipe française de chercheurs de l' INRA a donc fait des études très poussées la-dessus. Pour résumer leur expérience, ils ont disposé sur le thorax de 650 abeilles des puces, et leur ont injecté une faible dose de Cruiser (le produit pesticide). Résultat : le Cruiser est bien responsable du non-retour d’un nombre important d’abeilles. D’après les calculs des chercheurs, l’insecticide induit une mortalité de 25% à 50% contre 15% pour les abeilles non intoxiquées.

A partir des résultats de cette expérience, les chercheurs ont démontré que, si une majorité d’abeilles est intoxiquée par le Cruiser, la colonie entière peut chuter de 50% à 75%. Une telle hécatombe met la ruche entière en péril en la privant des réserves alimentaires nécessaires et en réduisant la production de miel.

Il est temps donc que ce pesticide soit retiré de la circulation, sinon, les abeilles disparaîtront à tout jamais, et l'équilibre écologique sera menacé.


Abeille sur fleur de colza


Bisouus à toi
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Massacres d'éléphants au Cameroun

Message  victoria le Dim 1 Avr - 8:20


Bonjour ma Mesange


Merci pour ton message sur le massacre des éléphants : tu sais combien me tiennent à coeur toutes ces massacres et disparitions d'animaux sauvages, que ce soit par le biais du braconnage, ou par le non-respect de certains pays.

Il y a quelques semaines, Bouba Ndjida (le plus grand et le plus riche des parcs nationaux du Cameroun) comptait entre 600 et 1 000 éléphants. Les braconniers et leurs armes de guerre sont passés par là.

Depuis plusieurs semaines, l’ homme qui gère l’unique campement du parc Bouba Ndjida, qu’il connaît comme sa poche, traque les odeurs de carcasse en décomposition pour retrouver les éléphants abattus. Ils gisent par dizaines dans la savane.

"Personne ne peut se permettre d’avancer des chiffres définitifs. Aujourd’hui, le comptage de carcasses avoisine les 150-200 éléphants. Les présomptions et les informations précises de villageois que l’on a pas encore eu le temps de vérifier laissent penser à 150 bêtes massacrées de plus. Mais toutes ces observations se font le long des pistes et depuis le début du massacre personne n’est allé prospecter aux fins fonds de la brousse"…

C’est la première fois depuis le début des massacres, mi-janvier, qu’une ONG se rend sur place pour faire un état des lieux du massacre d’éléphants. Sharon Redrobe, spécialiste de la faune sauvage, constate : "Ils n’ont pas tué que des adultes mais de jeunes femelles et des éléphanteaux. Leurs défenses en ivoire sont toutes petites ! En abattant des jeunes, c’est toute l’espèce qui risque de s’éteindre".

La porosité des frontières et l’insuffisance de la sécurité sur le terrain ont permis aux braconniers de ratisser à cheval le parc en toute impunité. Ces chasseurs d’un nouveau genre utilisent des armes à crosse de métal, Kalachnikov ainsi que des FAL, fusils automatiques légers.

De leur côté, les autorités camerounaises ont tardé à réagir. La semaine dernière, les Soudanais ont encore procédé à deux reprises à des abattages massifs, tuant une quinzaine d’éléphants dont un troupeau entier tombé sous leurs balles.

Les autorités du Cameroun, tout en reconnaissant une situation de crise, ne semblent pas mesurer l'ampleur de la tragédie, car la problématique de braconnage des éléphants de Boubandjida soulève une autre problématique, qui est celle de la sécurité nationale en raison de la porosité de la frontière entre le Cameroun et le Tchad.

Interdit depuis 1989, le commerce de l' ivoire connaît ces dernières années un regain d’intérêt. "Ce braconnage massif montre qu’il y a des commanditaires pour des quantités d’ivoire très importantes, à savoir l’Asie et plus particulièrement la Chine où le marché est en pleine expansion".

Je trouve scandaleux de voir l'inertie des autorités camerounaises. Il fallu attendre les remontrances des ONG pour voir le gouvernement réagir !! Tout le monde se fiche de ce qui peut arriver.

D'un autre côté, je crois que le Cameroun a tout intérêt à collaborer avec les autorités tchadiennes. Il est évident que ces braconniers passent par le Tchad pour arriver au Cameroun, et je ne pense pas que les autorités tchadiennes ne soient pas au courant du fait que ces saoudiens passent dans leur territoire pour aller au Cameroun. Les cornes d'éléphants étant énormes donc difficile à dissimuler , ils ne pourraient ne pas être au courant de ce que font ces saoudiens. Forcement il y a des complicités au très au niveau tchadiens.Donc la lutte contre ces braconniers commence au Tchad.

En Afrique, les braconniers et les politiques sont avides de fric! On n'est pas sans savoir que des présidents d'Afrique avides de fric, possédent des fortunes, des résidences, laissant croupir leurs populations, possédant résidences de luxe en Europe achetées avec les "aides " reçues de l' Europe, dont la France! et derrière, la CHINE, dont le mercantiliseme attardé protège les braconniers !!!

C'est une honte et un véritable scandale !!!


Bisouus à toi

avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Petitions et causes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum