notre petite planete

Découverte du Sidobre

Aller en bas

Découverte du Sidobre

Message  victoria le Dim 30 Sep - 9:10

Bonjour


Le Sidobre est une région montagneuse française située au sud du Massif central à onze kilomètres à l'est de Castres dans le département du Tarn. C'est un territoire granitique de 15,3 km de longueur avec une largeur maximale de 6,6 km (environ 102 km2), soit près de 5 000 hectares couverts de forêts. Le massif a une altitude comprise entre 400 et 707 mètres (point culminant se trouve au lieu-dit Le Patau). Le massif du Sidobre représente le plus grand ensemble de rochers granitiques de France et le premier centre français de production de granit.

Il est situé dans le Tarn, à la pointe sud-ouest du massif central, entre Lacrouzette, Ferrières, Saint-Salvy-de-la-Balme, Vabre et Lafontasse. Il est délimité à l'est par les Monts de Lacaune, au sud par le « sillon du Thoré et la montagne Noire, à l'ouest par la dépression sédimentaire de Castres3. Il est situé à l'intérieur de parc naturel régional du Haut-Languedoc.




Un tourisme raisonné et durable, loin du tourisme de masse, s'y développe petit à petit et est plus « de proximité ». Il pâtit d'un gros déficit d'image auprès des étrangers, et n'a de reconnaissance régionale que symbolique. La Maison du Sidobre (abrite un espace muséologique sur le travail du granit, un bureau d'information touristique de l'office du tourisme du Sidobre Vals et Plateaux et une salle d'exposition temporaire), se situe sur la RD 30 à proximité de l'embranchement de la RD 622, entre Saint-Salvy-de-la-Balme et Lacrouzette ou entre Burlats et Brassac (découverte de la naissance du granit, sentier pédestre, aire de pique-nique).

Le GR 36 traverse le Sidobre du sud au nord, en passant près du lac du Merle, du Roc de l'Oie et des Trois Fromages, ainsi que des campings de Vialavert (actuellement fermé depuis quelques années[Quand ?]) (au sud) et de Roussy (au nord).
C'est Raymond Nauzières, félibre, archiviste et bibliothécaire de Castres, qui, au début du XXe siècle, catalogua et nomma les rochers du Sidobre, puis « prit leur défense » pour préserver les plus remarquables d'entre eux des carriers, juste après la Grande Guerre, lorsque la demande de granit explosa pour l'édification des monuments aux morts.

Le Sidobre est une importante zone d'exploitation et de façonnage du granite, dans toutes ses applications : monuments funéraires (70 % des débouchés), revêtements, voirie (trottoirs, places, bâtiments…); intérieurs des habitations (cuisines, salles de bain), etc.

C'est un des premiers bassins granitiers d'Europe, et le premier bassin granitier français devant la Bretagne avec près de 65 % de la production française et 150 000 tonnes extraites chaque année. C'est un granite réputé pour sa dureté, son homogénéité, ses diaclases espacées de plusieurs dizaines de mètres (ce qui permet d'extraire des blocs de plus de 10 m3), une durée de vie estimée à 200 ans (50 ans pour le béton). Les Carrières Plo à Saint-Salvy-de-la-Balme sont la plus grande carrière de granit en bloc d'Europe qui extrait le matériau depuis 1981. La teinte et la pureté du granite de cette carrière a valu à l’entreprise Plo d’être choisie pour le dallage des Champs-Élysées à Paris.

La filière granit du Sidobre représentait en 1996 près de 1 500 emplois directs et 250 entreprises. Le nombre de carrières exploitées a diminué depuis les années 1950, et est réduit actuellement à une quinzaine mais les exploitations se sont agrandies. Des marchés importants ont été remportés par les Tarnais du Sidobre pour le dallage des aéroports, les rues piétonnes et l'habillage d'immeubles, mais l'activité principale reste la fabrication de monuments funéraires (selon la tradition locale, il n'y a pas un seul cimetière de France où il n'y ait un morceau de granit du Sidobre) bien que la concurrence avec la Chine et l'Inde notamment soit très forte. Cette concurrence, un marché du bâtiment fluctuant et la stagnation de celui du funéraire explique que ce secteur soit en crise : en 2016, la filière ne compte plus environ que 800 salariés et 80 entreprises.


Une personne du coin m'a raconté l'anecdote suivante que je vais vous expliquer. Comme je l'ai précisé plus haut, la Chine est un très gros concurrent pour le traitement du granit. Le savoir-faire Tarnais a été exporté dans ce pays. A l'heure actuelle, le granit part brut en Chine, il revient travaillé et beaucoup moins cher (d'où la fermeture de nombreuses entreprises du coin).

Le Sidobre est un lieu de légendes, le site  est unique en Europe par sa taille et la diversité de ses rochers aux formes étranges. Il en existe du même type ailleurs en France, mais beaucoup plus réduits (chaos granitiques).

Nous sommes arrivés non loin de Castres le 24 septembre.

Le Sidobre cache beaucoup de lieux insolites avec des noms bien curieux comme le Rocher du saut de la truite, le chapeau de Napoléon, le Roc de l'Oie......

Nous avons commencer notre visite par le Rocher du Saut de la truite. La balade est très sympa, mais la montée sous les feuillages est assez raide (environ 15 minutes). Les bonnes chaussures de marche sont nécessaires.

Après quelques petits efforts pour monter sur un chemin bien balisé et bien aménagé, on découvre cette splendide cascade très en eaux en ce mois de septembre . Mérite le petit effort que cela demande.

Quel endroit paisible, agréable et reposant lorsque nous sommes en haut. L'endroit est vraiment magnifique !



En rentrant vers l'auberge où nous logeons, nous nous arrêtons dans le petit village de Burlats.

Burlats est situé à 8 km environ en amont de Castres. D’une superficie de 3261 ha, la commune couvre une grande partie du site granitique du Sidobre. Son altitude varie de 180 m sur les bords de la rivière Agout à  670 m au hameau de Sept-Faux en sortant de celle-ci sur la route de Brassac.

Burlats ouvre une des portes du Parc Naturel Régional du Haut Languedoc. Le milieu forestier vallonné offre un savant mélange entre des sites sauvages et une nature préservée pleine de charme qui invite le promeneur, le cavalier ou le cycliste à s’aventurer sur des sentiers de randonnées balisés.



Le paysage de la commune, à l’habitat réparti sur plusieurs bourgs dont les principaux sont Burlats, les Salvages et Lafontasse, est indissociable de l’homme et de l’activité économique. L’extraction et la transformation du granite y représentent la part la plus importante.

Burlats est un amour de village : d’un côté, l’Agout et son paysage boisé, ses cascades et ses rivières où se retrouvent les amoureux de nature, les pêcheurs, les kayakistes et les amateurs de grimpe.
De l’autre, Burlats et son histoire, la maison d’Adam, la Collégiale, ou encore la Tour de la Bistoure… La poésie et les légendes habitent ces lieux et la Princesse Adélaïde n’y serait pas complètement étrangère.


La Collégiale Saint-Pierre, un des plus remarquables édifices religieux romans du Tarn a probablement pour origine une église de l'époque carolingienne, mais dont l'existence n'est prouvée qu'au Xe siècle. Au début du XIIe siècle, l'église était sans doute un prieuré.
C'est probablement à ce moment-là que commencent les travaux de l'édifice Roman que l'on peut voir aujourd'hui en se promenant dans le village, et qui sera terminé en 1140.

L'église a été érigée en collégiale par le Pape Jean XXII en 1318. Au cours des guerres de religion, elle a été en grande partie détruite. Au lieu de la restaurer, les habitants ont préféré bâtir au XIXe siècle une nouvelle église qui porte le même nom. Les murs de la Collégiale abritent aujourd'hui les locaux de la Mairie.

La Tour de la Bistoure était l'une des quatre (ou cinq) portes du village de Burlats fortifié au XIVe siècle. On peut voir encore aujourd'hui le début de la ceinture des remparts qui délimitent encore cette partie du village. La place forte de Burlats était stratégiquement bien placée à proximité de Castres. Elle fut convoitée et prise tour à tour par les Huguenots et les Catholiques pendant les guerre de religion des XVIe et XVIIe siècles.
Les fortifications ont été démolies sur l'ordre de Richelieu en 1631.




Article en cours
avatar
victoria
Admin

Messages : 926
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 50
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum