notre petite planete

Le nid de mésange

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

lafayette

Message  cloe38 le Sam 8 Déc - 20:30

un peu d'histoire ca ne fait pas de mal, je révise, lol j'en ai bien besoin, merci ma mésange, gros bisous

cloe38

Messages : 144
Date d'inscription : 11/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Lafayette

Message  victoria le Dim 9 Déc - 8:55


Voilà un sujet intéressant ma Mesange.

J'attends la suite avec impatience.


Bisouuuus
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

je fouine

Message  rahancinquante le Dim 16 Déc - 9:20

bonjour

félicitation mesange ton ti nid très instructifs les articles

bisous
avatar
rahancinquante

Messages : 61
Date d'inscription : 11/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

La Fayette

Message  victoria le Dim 16 Déc - 11:41


Super ton article ma Mesange, j'adore !!

Quel étonnant parcours pour la liberté qu'a fait cet auvergnat : adulé, puis haï, La Fayette est ensuite fait prisonnier pendant 5 ans.

Heureusement que l'Amérique réclamait "son jeune général" , le compagnon légendaire de Washington, qu'il souhaitait ardemment revoir. Pour La Fayette, l'Amérique représentait sa fierté et son espoir. Durant les onze mois de son voyage (1824-25) il reçut un triomphe continuel, le peuple entier lui criait sa reconnaissance.

La cause des U.S.A et la cause de la liberté étaient maintenant indissociables.

Ce n'est qu'après sa mort (1834) que l'on prit conscience vraiment de la place éminente qu'il tenait dans la vie du pays. Il eut des funérailles nationales, et, aux U.S.A le deuil fut porté pendant un mois pour honorer "la mort du dernier major-général de la guerre d’Indépendance".

Merci encore ma Mesange de ton excellent travail.


Bisouuus à toi santa
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nid de mésange

Message  rahancinquante le Lun 11 Mar - 13:18

bonjour

on aurait mieux fait de lui confisquer ses prothèses ils n aurait pas fait de bêtises



bisous
avatar
rahancinquante

Messages : 61
Date d'inscription : 11/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Pistorius

Message  victoria le Mar 12 Mar - 8:19



Oui, décidément, cet homme que j'admirais pour son courage a décidément bien mal tourné.....

Quelle honte !


Bisouuus
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nid de mésange

Message  rahancinquante le Sam 23 Mar - 10:00

mdr on aurait mieux fait de lui confisquer ses prothèses


bisous
avatar
rahancinquante

Messages : 61
Date d'inscription : 11/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

PETITE HISTOIRE DE GRASSE (06)

Message  mesange le Jeu 29 Aoû - 17:49

Je vous ai parlé des malheurs de la lavande, des parfumeurs de Grasse.
Mais j’ai découvert  que Grasse n’avait pas toujours été la capitale des parfums français. Savez-vous quelle était sa première spécialité ? C’est plutôt inattendu !

En effet, au Moyen Âge, Grasse se spécialise dans le tannage du cuir. Une fois tannés, les cuirs sont souvent exportés vers Gênes ou Pise. Plusieurs siècles de cette intense activité furent les témoins de nombreux progrès techniques des industries de tannerie. Les cuirs de Grasse acquirent une réputation de grande qualité. Mais le cuir sent mauvais (tannage avec de la crotte de chien, urine de cheval, voire des excréments humains), chose qui ne plaît pas à la noblesse qui porte des gants en cette matière.

C’est Galimard, tanneur à Grasse qui a l’idée de créer des gants en cuir parfumé dans des « bains de senteur » (eau de rose, épices), selon la méthode orientale. Il en offre une paire à Catherine de Médicis qui est séduite par le cadeau. Dès lors, les tanneurs enfleurent les peaux de cuir et le gant parfumé se répand à la Cour et dans toute la haute société. Il fait de Grasse la capitale mondiale du parfum, supplantant Montpellier dont la Faculté de pharmacie était la source de la création d'onguents et de parfums. Nous sommes au XVIIe siècle, c’est la grande époque des « Gantiers Parfumeurs » qui développent le « gant à la frangipane », « à la provençale ». Mais les taxes sur le cuir et la concurrence de Nice font décliner l’industrie du cuir à Grasse et au cuir succéda le parfum.

Le développement de parfumeries (parfumerie Fragonard, Molinard, Galimard) profite de la clientèle américaine venant faire du tourisme sur la Riviera pour lui vendre des présents parfumés et des cadeaux traditionnels de Grasse (bijoux anciens, linge de maison brodé, boutis, confitures).

Les senteurs rares du pays de Grasse (lavande, myrte, jasmin, rose, fleur d'oranger sauvage, mimosa) firent gagner à Grasse le titre de capitale mondiale du parfum. Le jasmin occupait il y a encore quelques décennies une main-d’œuvre importante : les fleurs devaient être cueillies à la main au lever du jour, au moment où leur parfum est le plus développé, pour être traitées immédiatement par enfleurage à froid.

Aujourd’hui encore, la parfumerie demeure le principal pôle industriel de Grasse. Un réseau d'une soixantaine d'entreprises y emploient 3 500 personnes dans la ville et les environs. En comptant les emplois induits ce sont près de 10 000 Grassois qui vivent des parfums.
L’activité de la parfumerie à Grasse va de la production de matière premières naturelles (huiles essentielles, huiles concrètes, huiles absolues, résinoïdes, et de distillation moléculaire) à la fabrication de concentré, appelé aussi le jus. C’est ce concentré qui dilué dans, au moins, 80 % d’alcool permet d'obtenir du parfum. Les arômes alimentaires, qui se développent depuis les années 1970, comptent pour plus de la moitié des débouchés de la production.

Durant les années 1960 et 1970 de grands groupes internationaux ont progressivement racheté les usines locales familiales (Chiris, Givaudan-Roure et Lautier par exemple). La production a souvent été délocalisée. Mais l'industrie grassoise achève une longue mutation, il y a encore 30 ans la plupart des entreprises se focalisaient sur la production de matières premières. Cependant un parfum contient de nos jours une majorité écrasante de produits chimiques de synthèse. Les entreprises se sont donc adaptées en se tournant vers l’aromatique de synthèse et notamment vers les arômes alimentaires. Face aux multinationales de la chimie, les industries grassoises ne peuvent rivaliser, elles profitent cependant d'avantages de taille tels que la connaissance des matières premières, les installations, les sous-traitants, etc. En outre, de grandes marques comme Chanel possèdent leurs propres plantations de roses et de jasmins à Grasse.

J'ai appris quelque chose, je vous en fais profiter, si vous ne le saviez pas.
Bisous à tous.
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le nid de mésange

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum