notre petite planete

Découverte en Périgord Noir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Découverte en Périgord Noir

Message  victoria le Dim 1 Fév - 16:35

Bonjour


Ce jour-là, en me promenant dans le Périgord Noir, j'ai fait la découverte d'un lieu insolite et rempli de mystère.

Situées à mi chemin entre Sarlat et Les Eyzies, Les Cabanes du Breuil, dont l'origine reste un mystère, furent l'habitat rural des Bénédictins de Sarlat jusqu'au milieu du XVème siècle. Elles devinrent ensuite, aux XVIIIème et XIXème siècles des ateliers artisanaux.



Depuis 1950, ce patrimoine est conservé au sein d'une ferme familiale.

On rencontre encore, isolées dans les champs, ou plus rarement groupées en hameau, comme les cabanes du Breuil, ces petites constructions bâties en pierre sèches, du sol au faîte du toit, presque toujours coniques. Tenant sans ciment, ces cabanes ont la plupart été bâties au 19ème siècle. La contrainte exercée par les toitures de pierres sèches finit en effet par faire s'effondrer les cabanes en quelques décennies.

Le mot borie fut introduit dans le Périgord dans les années 1970. Le terme authentiquement périgourdin est Cabane. "Boria" voulant dire étable à boeufs en occitan, la borie correspondrait plus à une petite métairie.

Il semblerait que les hommes aient commencé à empiler des pierres de façon à réaliser un abris de forme sphériques vers le néolithique et plus précisément au début de l'agriculture et de l'élevage. Ces constructions ne ressemblaient pas à celles que l'on peut voir aujourd'hui : il a fallu plusieurs millénaires pour élaborer la technique connue actuellement.
D'utilité agricole , les paysans s'en servaient comme cabanes à outils, poulailler, voire d' habitations provisoires.



La construction ne s'improvisait pas, elle respectait des règles très précises pour éviter le phénomène du château de cartes : une seule pierre vacille et c'est tout l'ensemble qui s'écroule. Sans l'adjonction d'un quelconque matériau (ciment ou mortier), les forces devaient s'équilibrer parfaitement pour assurer la stabilité de l'édifice.

Le choix des pierres était essentiel, absolument sèches, elle étaient calibrées par taille, les plus lourdes et les plus volumineuses servant aux fondations. Puis, on élevait le mur par empilement d'éléments plus légers, assemblés entre eux selon un strict positionnement. Le plus difficile étant l'encorbellement : c'est l'ensemble de pierres posées à l'horizontale pour fermer une pièce sphérique sans aucune armature.

N'est pas bâtisseur qui veut, savoir-faire et coup d'oeil infaillible étaient les qualités requises indispensables pour que l'empilement d'environ 200 000 pierres sèches passe l'épreuve du temps.

Les Cabanes du Breuil se situent à 9km de Sarlat au lieu dit Calpalmas à Saint André d'Allas.

Les cabanes du Breuil constituent un ensemble unique de bories du Périgord : cinq cabanes, dont certaines jumelées, aux toits de lauzes percés de lucarnes s'organisent autour d'un corps de ferme toujours en activité. Un espace culturel est consacré à la construction de ces cabanes et à celle de voûtes romanes. Le porche de la cour porte la date de 1841.



C'est à la suite de la proposition d'un visiteur, frappé par la beauté et l'originalité de l'ensemble des cabanes, que celles-ci ont fait l'objet d'une mesure de protection. D'abord protégées au titre des sites à partir de 1968, elles ont ensuite été classées monuments historiques le 10 mai 1995.

Situées près  du château de Puymartin, l’exceptionnel ensemble des cabanes du Breuil, illustre le pays des pierres qu’était le Périgord ancien, encore très présent dans cette ferme où cacardent paisiblement des oies.

Ces grands abris à voûte en encorbellement, blottis les uns contre les autres, semblent un bouquet de cèpes tout juste nés du matin. À moins qu’il ne s’agisse de huttes de nos ancêtres néolithiques ? En fait, ces monuments historiques classés en 1995 et parfois appelés bories servaient d'habitat rural jusqu'au milieu du 15ème siècle. Toutefois, il a fallu plusieurs centaines d'années pour maîtriser cette technique d’empilage sans utilisation de mortier.


Une seule pierre mal calée et tout s'effondre !

Un détour incontournable et magique à visiter si vous venez dans le coin.


Bisouuus à tous
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

DECOUVERTE EN PERIGORD NOIR

Message  mesange le Jeu 5 Fév - 19:22

Très intéressant ce site du Périgord noir. Ces cabanes sont de vrais chefs d'oeuvre. Un savoir-faire bien maîtrisé.
Merci Victoria, bisous.
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 80
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum