notre petite planete

L'impact du Web sur nos façons de réfléchir et d'apprendre n' est il pas sans risques ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'impact du Web sur nos façons de réfléchir et d'apprendre n' est il pas sans risques ?

Message  C_LUI le Lun 20 Mai - 7:23

Journée froide et pluvieuse qui invite à la méditation et à la lecture .
J’ai lu un article qui m'interpelle et qui vient battre en brèche l'optimisme béat (c'est l'auteur qui souligne) de Michel Serres admirant sa Poucette s'acharner sur son Smartphone. L'article cite en soutien de son argumentation le mouvement "indignez-vous" pour dire qu'Internet ne permet pas d'influer vraiment. C'est faux, si l'on se souvient de la fulgurante ascension des "Pigeons", ces riches entrepreneurs qui ont fait reculer le gouvernement sur l'imposition des plus-values de cession de titres de leurs entreprises. Je crois que le mouvement "indignez-vous" s'est perdu dans les limbes de l'Internet car il n'avait pas d'objectif précis ou parce qu'il en avait trop. Tout le monde s'indigne plusieurs fois par jour, dans ses lectures, dans le quotidien de sa journée. Les "Pigeons" savaient exactement ce qu'ils voulaient dans un cadre parfaitement circonscrit et maîtrisé. Pour moi l'Internet n'est pas en cause dans l'échec des indignés. C'est le bordel ambiant forcément intrinsèque à ce type de contestation où chacun vient rajouter son grain de sel.
Mais l'article est pertinent dans la partie où il s'interroge sur l'enseignement, et la réflexion. Connaître c'est une chose, comprendre en est une autre. Et il faut parfois plus d'explication qu'on en trouve sur Internet pour atteindre cet ambitieux objectif. Alors si le rôle de l'enseignant reste entier, c'est la forme qui doit changer.

Reste l'histoire de la fracture numérique qui serait à creuser un peu car l'équipement des ménages avec Internet ou Smartphone doit sans doute dépasser les 80 % de nos jours. Y compris des ménages très modestes pour la scolarité des moutards, certaines démarches administratives. Le prix des matériels baisse continuellement, et le coût des abonnements reste très limité par rapport à nos voisins allemands et suisses qui demandent près de 80 € pour une prestation basique.

Après ces quelques mots matinaux , Je peux aborder la journée l'esprit serein.
avatar
C_LUI

Messages : 27
Date d'inscription : 09/02/2012
Age : 65
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

L'impact du web sur nos façons de réfléchir n'est-il pas sans risque ?

Message  victoria le Lun 20 Mai - 17:45


Et ben C_Lui, que de sujets bien profonds depuis quelques jours Very Happy . Continues sur ta lancée, c'est super.

Je vais donc essayer de donner mon avis sur cette question que tu as posée ce matin.

L'impact du Web sur nos façons de réfléchir et d'apprendre n'est pas sans risques. Beaucoup d'intellectuels et de spécialistes redoutent de voir poindre une ère de la paresse, une "véritable amnésie collective" par l'abus du recours aux moteurs de recherche, voire de sérieuses menaces pour la démocratie.

En effet, le web génère des milliers d'informations. Il suffit de taper dans google un mot, et hop, plusieurs pages sont disponibles. Mais toutes ces informations sont-elles vraies ?

Le web est intéressant, car il apporte en un temps record des informations rapides. Par contre, je pense que nous ne mémorisons plus ces infos comme si nous les avions apprises à travers un livre. La signification que l'on peut donner à cette modernité, c'est plus la diffusion de l'info que le savoir et la réflexion.

"Les métamorphoses induites par le Web favorisent en effet la lecture superficielle, l'absence de mémorisation, le zapping, la fuite en avant permanente par l'hypertexte où le cheminement de la pensée n'est plus contrôlé par l'auteur mais très « démocratiquement » par les pulsions du lecteur, le tout dans un état d'excitation constant. Ouvert à tout, versatile, perpétuellement insatisfait, l'individu est en même temps atomisé, comme hypnotisé par le spectacle "unlimited" et sans cesse renouvelé de la médiasphère".

Non seulement nos outils guident et façonnent de plus en plus nos comportements, mais demain ils risquent de prendre de plus en plus de décisions à notre place. Le risque n’est-il pas de nous dépouiller des moments de délibération où nous réfléchissons à la moralité de nos actions ?

On ne peut pas bien sûr rejeter toute les modernités de notre siècle, mais l'outil ne doit pas non plus envahir notre vie quotidienne. Il ne faut pas laisser de côté la lecture d'un bon livre qui apporte aussi autre chose qu'une machine.

J'imagine mal aussi un enseignant faire ses cours uniquement par le biais du web.

Beaucoup d’outils ne nous permettent pas de résoudre des problèmes, mais nous permettent d’y réfléchir. Et c’est précisément ce qui est important.


Bisouuus à toi C_Lui
avatar
victoria
Admin

Messages : 908
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

L'impact du web sur nos façons de réfléchir n'est-il pas sans risque ?

Message  mesange le Lun 27 Mai - 17:42

Là encore j'essaie de répondre à C_Lui.
Avec les moteurs de recherche il est facile de trouver rapidement l'information que l'on recherche, beaucoup plus que dans un livre, ou dans nos bons vieux dictionnaires, ou l'ancien Quid. Même si ce n'est peut-être pas toujours fiable ou complet.
Quand j'allais en classe, mon cartable était bourré de livres, à présent tout peut se résoudre à un ordi portable. Nos méchants tableaux noirs sont remplacés par des tableaux numériques, même tout récemment dans l'école de mon quartier.
Mais je crois que l'enseignant peut encore transmettre son expérience, sa façon de penser, faire réfléchir les élèves.
Pour les familles modestes, la difficulté est de suivre toute cette évolution. Autrefois on prêtait les livres, maintenant il faut acheter l'ordinateur. Si l'enfant n'a pas internet, il ne peut pas faire son devoir, à moins d'aller chez un copain ou un parent, donc d'être dépendant.
Pour ma part j'apprécie l'intérêt de la recherche sur le web. Mais j'aime lire un bon livre bien écrit, ou feuilleter une belle revue avec de belles photos.
Vous allez rire, j'ai toujours un antique dictionnaire en deux volumes qui date de... 1949. Je le parcours encore parfois, j'aime toujours les planches, les portraits.
Les jeunes ne lisent plus. Tout ce qui n'est pas sur le web, leurs petites machines, jeux vidéo, etc... ne les intéressent pas.
Quand je roule en voiture avec mes petits enfants, ils ne regardent jamais le paysage, mais ont le nez sur leur "jouet", ou les écouteurs dans les oreilles !
Mais je reconnais que pour écrire dans fofo Google m'est parfois bien nécessaire !
Bisous à tous.
avatar
mesange

Messages : 481
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'impact du Web sur nos façons de réfléchir et d'apprendre n' est il pas sans risques ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum