notre petite planete

DJANGO REINHARDT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DJANGO REINHARDT

Message  mesange le Sam 8 Déc - 16:42

Je crois que peu d'entre vous connaissent ce musicien qui a pourtant marqué son époque. Ben oui, c'est ancien (comme moi), mais je trouve cette musique très belle et le personnage attachant. Alors je me fais plaisir. Vous me direz ce que vous en pensez.

Jean Reinhardt, plus connu sous le nom de Django Reinhardt, est un guitariste manouche de jazz, né le 23 janvier 1910, dans une roulotte, à Liberchies en Belgique et mort le 16 mai 1953 à Samois-sur-Seine en France. Son style de jeu et de composition a ensuite été imité, donnant naissance à un style à part entière : le jazz manouche. Issu d’une famille sinti et communément appelée en France manouche, il est encore aujourd’hui l’un des guitaristes les plus respectés et influents de l’histoire du jazz.

L’enfant fait partie d’une famille de Sinti nomades habitués à traverser l’Europe de part en part. Il est principalement élevé par sa mère Laurence dite « Négros » et passe donc sa jeunesse à voyager en France, en Italie ou en Algérie pour fuir la Première Guerre mondiale avant que sa famille ne se fixe finalement à Paris, Personne ne sait d'où lui vient son prénom Django qui signifie "je réveille".
La rencontre avec le banjo de son oncle à l’âge de dix ans est décisive. Fasciné par l’instrument, le jeune Django n’a dès lors de cesse de s’écorcher les doigts sur ses cordes oxydées. Il fait son apprentissage en observant avec attention les musiciens de passage au campement, et acquiert bientôt une dextérité hors du commun. Il se mettra, avec le même bonheur, au violon et finalement à la guitare. Il débute dans l'orchestre familial que son père musicien (jouant du piano et du cymbalum) dirige.
Vers l’âge de douze treize ans, il court déjà le cachet dans les bars et bals de Paris, ainsi que dans les demeures des gens aisés, tout en continuant de jouer surtout pour son propre plaisir. L’adolescent ne sachant ni lire ni écrire, même pas son propre nom, les étiquettes portent la mention « Jiango Renard, banjoïste ».

Le 26 octobre 1928, à Saint-Ouen, un incendie se déclare dans la roulotte où le musicien vit en compagnie de sa première femme, Bella Baumgartner. Les fleurs en celluloïd — matière très inflammable — que celle-ci vend s’enflamment au contact d’une bougie renversée, détruisant la caravane et blessant assez gravement ses deux occupants. Django surtout est sérieusement atteint à la jambe droite et à la main gauche. Celle-ci cicatrisant très difficilement, il reste près de 18 mois à l’hôpital, où les médecins pronostiquent des séquelles qui l'empêcheraient de rejouer de la guitare. Django a perdu l’usage de deux doigts, mais il s’obstine néanmoins, et, après 6 mois de travail sans relâche, il développe une technique nouvelle sur la guitare que son frère Joseph lui a apportée en guise d’outil de rééducation.
Au printemps 1930, alors que Django est toujours soigné à l’hôpital Saint-Louis, une commission de contrôle militaire vient juger sur place de son état de santé : le musicien, âgé de 20 ans et devant donc accomplir son service militaire, n’a répondu à aucune lettre de convocation depuis deux ans. Mais ses blessures lui permettent d’être rapidement exempté.
À sa sortie d’hôpital en 1930, Django Reinhardt a développé une toute nouvelle technique guitaristique, d’autant plus exceptionnelle qu’elle n’emploie que deux doigts de la main gauche, plus le pouce pour le jeu en rythmique. Il parvient néanmoins à plaquer quelques accords en contorsionnant son annulaire et son auriculaire ankylosés. Il découvre qu’entre-temps, la guitare a gagné sa place au sein des orchestres de Jazz, cette nouvelle musique venue des États-Unis. Les premiers contacts de Django avec la musique de Duke Ellington, Louis Armstrong sont un grand choc, et le jeune guitariste décide de consacrer son existence à la pratique du Jazz.
En 1931, il joue avec Alix Combelle et Stéphane Grappelli. Le guitariste gagne le respect en se révélant, malgré son incapacité à lire la musique et son apprentissage quasiment autodidacte, d’une maîtrise à toute épreuve. C’est ce talent qui a convaincu le chanteur Jean Sablon qui l'engage et l’impose dans les studios d’enregistrement dès 1933.

En 1940, il enregistre le titre Nuages avec le clarinettiste et saxophoniste de jazz Hubert Rostaing.
En 1943, il épouse, à Salbris, Sophie Ziegler, sa seconde femme, dont il aura l’année suivante un fils, Babik Reinhardt, qui deviendra à son tour un grand guitariste. À la Libération, il retrouve Grappelli avec lequel il improvise sur une Marseillaise qui restera célèbre.
En 1946, une tournée aux États-Unis donne enfin à Django l’occasion de jouer aux côtés de Duke Ellington. Les deux musiciens s’étaient rencontrés en 1939 lors d'une tournée de Duke en Europe et désiraient depuis lors jouer ensemble, mais cette association n’est pas celle dont Django avait rêvé. Ne parlant pas anglais, habitué à la liberté de sa vie nomade, Django peine à s’habituer à la discipline très stricte des Big Bands. Ces difficultés, alliées au fait qu’Ellington n’avait pas réellement intégré le guitariste à ses arrangements, le faisant toujours intervenir en fin de représentation, faisait de Django une sorte d’attraction et non le concertiste qu’il espérait être durant cette tournée.
En 1951, il achète une maison et s’installe à Samois-sur-Seine en Seine-et-Marne, près de Fontainebleau. À ce moment commence pour lui un véritable renouveau : l’inspiration revient, son jeu est plus inspiré que jamais et il joue régulièrement avec un orchestre composé des meilleurs be-boppers français. Il est toujours à l’avant-garde du jazz.
En 1953, le producteur français Eddie Barclay lui fait enregistrer huit titres, en guise de « carte de visite » pour les amateurs américains. Ces huit morceaux exceptionnels marqueront irrémédiablement les amateurs de jazz et surtout les guitaristes du monde entier, qui s’inspireront des décennies durant du jeu d’un Django très en avance sur son époque.

Django a beaucoup inspiré le chanteur Sacha Distel (lui-même neveu de Ray Ventura) pour jouer de la guitare.

Dans le monde des Tziganes, Django Reinhardt est considéré comme un symbole. On a crit de lui « Django est le héros d’un peuple, celui du peuple Tzigane ». Pour ces gens souvent opprimés, qui ont dû faire face à un terrible génocide rarement reconnu et sont aujourd’hui encore victimes de discriminations dans presque tous les pays où ils vivent, Django reste l’ambassadeur d’une culture Tzigane bien vivante, entre tradition et modernité.
Ses admirateurs retiendront aussi sa personnalité unique, son insouciance, ses coups de folie et ses coups de génie.

À l'occasion du centenaire de sa naissance, le gouvernement belge a produit en 2010 une pièce commémorative de 10 €. Une place dans le 18e arrondissement de Paris a été baptisée de son nom. Elle se trouve au coin de l'avenue de la Porte-de-Clignancourt et de la rue René-Binet, non loin de l'endroit où le jazzman a longtemps installé sa caravane.
À l'occasion du centenaire de sa naissance, à Lyon, sur le quatrième arrondissement, dans le quartier de la Croix-Rousse, fut organisé un festival de jazz manouche .

Sur sa page d’accueil, Google a modifié son logo, dessinant Django Reinhardt assis sur une chaise, une guitare à la main à l'occasion du centenaire de sa naissance.

http://www.youtube.com/watch?v=Fq-t9TVbthc

Bisous.

avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: DJANGO REINHARDT

Message  victoria le Dim 9 Déc - 9:32


Je connais Django Reinhart bien sûr, et je sais qu'il a marqué son époque fortement.

Comme tu l'as précisé, Sacha Distel s'en est beaucoup inspiré.

Un autre gitan aussi a marqué son époque : Manitas de Plata (de son vrai nom Ricardo Baliardo), Manitas de Plata est né le 7 août 1921 à Sète, dans une caravane.

Il est très vite reconnu par les siens comme Manitas de Plata Petites Mains d'Argent. Il se distingue chaque année, en jouant de la guitare, lors du pèlerinage aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

Du vivant de Django Reinhardt, il n’ose même pas penser à détrôner celui que l’on considère alors comme le roi de la musique gitane. Dix ans après la mort de Django, il accepte de jouer en public.

Le gitan illettré, qui ne sait pas lire une note de musique, conquiert le monde. En mars 1964, un soir de corrida à Arles, Pablo Picasso, après l’avoir entendu jouer, s’écrie : « Il vaut plus cher que moi ! ». C'était un ami de Salvador Dalí.

Depuis 1967, Manitas de Plata ne cesse de sortir des disques, parcourt le monde entouré de sa tribu et toujours de son fils aîné, Manéro, l'un des derniers grands chanteurs de Camargue, ou en formation plus réduite, sa famille autour de lui. Il joue ainsi aux États-Unis, en Allemagne, en Italie, en Nouvelle-Zélande, à Singapour, en Angleterre, en Algérie, etc...

Manitas a vendu plus de 93 millions d'albums de sa musique, plus de 83 disques différents. Il vit aujourd'hui très modestement à la Grande Motte.

Manitas de Plata a fêté son 90e anniversaire à La Grande-Motte le 7 août 2011.

Il se produit comme invité surprise le 31 octobre 2012 à l'Olympia, à l'âge de 92 ans. Le public lui consacre alors une émouvante standing ovation de plusieurs minutes.

Mais les musiques sont quand même différentes.




Bisouuuuus
avatar
victoria
Admin

Messages : 905
Date d'inscription : 27/01/2012
Age : 49
Localisation : Marmande (47)

http://notrepetiteplanete.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Django et Manitas de Platas

Message  mesange le Dim 9 Déc - 19:26

Je connais aussi Manitas de Platas, Victoria. Merci pour cette jolie vidéo. La musique est différente, mais il est aussi talentueux.
Bisous.
avatar
mesange

Messages : 480
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 81
Localisation : près de Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: DJANGO REINHARDT

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum